Le Deal du moment : -38%
38% de réduction sur le Fire TV Stick, ...
Voir le deal
24.99 €

[Event-Contexte] A l'Oraison des tensions

 :: Sous la Plume du Ménestrel :: Parés à l'aventure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 4 Mar - 16:49
Le Ménestrel
Celui qui sait...
Le Ménestrel
Messages : 251
Les jours et les semaines passent. Les lunes tournent dans ce ciel au voile pâle. Cette ombre sur le soleil est toujours là ; est-ce sa faute si l'air s'est rafraîchi et si les vents ont tourné pour faire revenir les tempêtes de l'hiver, les pluies froides et les neiges ? La nature, à l'aube de son printemps, s'est flétrie et se meurt à nouveau sans que ne s'élèvent les piaillements joyeux des oiseaux ; ainsi chantent tristement les âmes poètes et rappellent plus froidement les pamphlets qui fleurissent sur les murs du Bourg. Tous guettent un signe du ciel, attendent le souffle chaud qui reviendra de la mer. Et en attendant, tous ont peur du lendemain.
La nourriture se fait rare ou cher et partager devient un luxe même pour les plus riches. Chacun garde pour soi le peu qu'il réussit à avoir, au prix de trop d'argent, de trop d'heures de travail. Certains braconnent et vendent à l'ombre des ruelles sombres des morceaux de viande pour gagner quelques pièces supplémentaires. La famine n'est pas encore là, mais elle effraie tout le monde. C'est sur toutes les lèvres, dans toutes les têtes. Ce devrait être l'été, le moment où on profite du soleil, où l'on voit pousser les blés, fleurir les marguerites et enfin être insouciants. Il y a quelques années, c'était la saison que tous craignaient, car les Pirates attaquaient les côtes dès les beaux jours. Il n'y a guère eu le temps de profiter du retour au calme que déjà cette nouvelle saison fait trembler tout le monde. On craint l'été qui n'est pas là, car il annonce des jours encore plus sombres. Des jours qu'on pensait ne plus avoir à craindre... qu'on n'espérait jamais connaître mais qui assurément pointent le bout de leur nez et font frisonner les grands comme les petits.
Survivre.
Avancer. Continuer, Certains font comme si de rien n'était. Beaucoup n'ont pas l'opportunité de cette naïve candeur : ils vivent dehors, dans le froid, les pieds humides, les gorges irritées, les nez bouchés et les ventres vides. Un repas par jour, une soupe pour seule nourriture quotidienne. Du poisson pour l'essentiel. Chasser devient compliqué ; les bêtes sont à aller chercher plus loin dans les terres, plus au sud. Le bétail ne peut être abattu en masse pour le moment. Les légumes viennent à manquer, les céréales sont bloquées dans les citernes collectives en pleine campagne, gardées par des hommes en armes qui se font houspiller à longueur de journée par des pauvres âmes en peine qui ne comprennent pas le choix du roi. On les prive de nourriture, on les prive, on les affame. Sans grains pour eux, pour les bêtes, comment doivent-ils faire ? Tuer leurs poules ? Leurs cochons et leurs vaches ? Pour s'en nourrir maintenant et mourir de faim plus tard ?
Personne ne comprend.
Mais personne d'autres que le roi ne pouvait prendre cette décision impopulaire. Personne d'autre que lui ne devrait en subir les foudres et pourtant les reproches pleuvent sur tous ceux qui ont de l'argent. Sur tous ceux qui paraissent à l'abri du besoin quand bien même cette illusion est fausse. Tout le monde est soumis aux mêmes restrictions. Les nobles et les riches bourgeois n'ont pas davantage de moyens que les autres pour trouver de la nourriture, sinon en déboursant encore davantage et en la faisant venir de fort loin. Ils ont pour privilège un toit sur la tête et du bois pour leur feu, des habits chauds qu'ils peuvent encore changer s'ils s’abîment. Se vêtir coûte presque moins cher que se nourrir, même si on ignore pour combien de temps. Mais pour celui qui n'a plus un rond, les temps sont durs. Les ventres sonnent creux et les esprits s'échauffent. De quoi demain sera-t-il fait ? Comment nourrir sa famille ? Pourquoi certains ont droit à plus que d'autres ? Est-ce un morceau de viande qu'il dissimule pour le manger seul à l'abri des regards ? On devient égoïste, on ne pense qu'à soi, au mieux à sa famille proche. On vole pour eux, on magouille pour eux, on ment et on escroque. On se dispute avec ces voisins qu'on appréciait car leur fille ou leur fils a une paire de souliers qui paraît neuve. Hier, on s'entraidait encore, reconstruisant la ville, remontant les murs, solidifiant des fenêtres après le séisme. Aujourd'hui, on se regarde de travers, on s'évite et on se renferme sur soi-même. On a peur du lendemain, on a peur de son voisin. On en veut au roi qui nous affame, aux réfugiés qui volent notre pitance, aux riches qui ont tout ce qu'ils veulent sans effort, aux soldats qui encadrent chaque distribution, aux temples qui ne peuvent plus rien, à ces étrangers, ces inconnus, à la terre entière.
Et le roi semble muet. Pour son peuple, il est muré dans sa tour, entre les murs de son château au dessus de la mer et reste sourd à leurs complaintes. Ne voit-il pas qu'ils souffrent et s'inquiètent ? Est-il seulement intéressé par leur sort ou est-il encore obsédé, absorbé, par des affaires qui ne regardent que lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 16:50
Eda
Celle qui aide
Eda
Messages : 213
Bourg de Castelcerf,
le 20 Oraison 1045

Tous les jours désormais, aux alentours des Halles ou dans les petites rues autrefois calmes du Bourg, le Guet devait intervenir pour séparer des personnes qui se battent. Un regard de travers, un mot de trop. L'alcool déliait les langues et aiguisait les poings de ceux qui étaient à cran. Mais l'alcool avait bon dos car de plus en plus, il n'y en avait plus besoin pour qu'on se tape dessus.
Ce matin-là, la compagnie de Solide a dû calmer deux mères de famille qui en étaient venues aux mains car l'une accusait le fils de l'autre de lui avoir voler deux œufs. Les enfants en question participaient à leur manière à l'incartade jetant par la suite des pierres sur le dos des gens d'armes qui maintenaient l'ordre. Solide tentait de faire la lumière sur cette histoire mais comment savoir ? Comment discerner le vrai du faux ? La réalité de la paranoïa ? Tout le monde était à bout et si ces gars avaient droit à une portion de viande conséquente pour tenir les dures et longues journées qu'ils effectuaient en patrouille dans la ville, il ne fallait pas que cela se sache. Le jet amusé de pierres qu'ils recevaient à l'instant ne serait rien face à une véritable colère collective face à leur petit privilège. L'homme en avait pleinement conscience. Comme il savait pertinemment qu'il ne pourrait faire toute la lumière sur cette affaire-ci, ni dédommager personne comme il était de coutume. S'il fallait emprisonner tous les voleurs, les geôles seraient pleines. Ils maintenaient l'ordre, autant qu'il était humainement possible de le faire. Il aurait bien ri jaune à ce triste constat. Ils ne servaient à rien, ils n'arrivaient plus à rien. Qu'ils soient plus nombreux n'y changerait rien. Les gens avaient peur et la peur faisait faire toute sorte de bêtise à l'homme.
Il dut laisser deux gars à lui pour s'assurer pendant une petite demi-heure que les bonnes femmes en avaient fini avec leur querelle. Déjà, ils étaient appelés ailleurs. Sans cesse, ils courraient d'un bout à l'autre du secteur qu'ils couvraient. Pourtant le soir, couché sur son lit aux côtés de sa femme, le capitaine de cette petite escouade ne trouvait pas le sommeil. Toutes les questions qu'on lui balançait à la gueule à longueur de journée, toutes ces interrogations auxquelles il ne pouvait répondre, sur l'avenir et le reste, elles lui revenaient en tête, le torturaient à se cogner contre les parois de son crâne. Il se prenait des coups durant ses interpellations et il les encaissait mais ces mots-là, il ne les digérait pas. Car il était aussi inquiet que les gens qu'il côtoyait et lorsqu'il laissait la place à son compère pour la nuit, il lisait la même chose dans son regard. Ils faisaient leur travail parce qu'il le fallait, parce que cette ville ne pouvait devenir une foire géante où chacun était libre de faire sa loi, parce que l'ordre devait être maintenu. Du mieux qu'ils le pouvaient.

Il n'aimait pas aller aux Halles. Ses gars non plus.
Il y avait toujours des problèmes là-bas. Rapts d'enfants, disparitions inquiétantes, disputes et bagarres à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Comment blâmer les réfugiés quand on voyait les conditions de vie qui étaient les leurs ? Comment blâmer le voisinage qui devait en subir les nuisances sonores et olfactives ?
Voilà trois jours, des prêtresses d'Eda avaient été agressées. La Mère Supérieure avait formellement interdit qu'aucun autre membre de son ordre ne remette les pieds dans ce secteur. Il restait bien les soldats d'El mais ils n'étaient pas là pour faire preuve de compassion ou de miséricorde. Ils ne soignaient pas les rhumes, ne pansaient pas les engelures, ne s'intéressaient pas aux petits maux de tous. Ils étaient comme eux, responsables de la sécurité, du maintien du calme. Dieux, en rirait-il un jour de cette comédie ? Ces trois pauvres filles n'avaient pas demandé à prendre des coups et à se faire violer par des pauvres gars soûls et esseulés, pour le simple prétexte qu'elles passaient à portée d'eux, pleines de gentillesse et d'attention et qu'eux avaient, une fois de plus, passé une sale journée. Les coups avaient plu sans retenue lorsqu'ils furent surpris à leurs basses besognes et Solide avouait avoir pris grand plaisir à se défouler sur ces pitoyables gamins. Ils avaient été jetés au trou, visages tuméfiés et côtes probablement cassées. Moindre mal pour le traumatisme de ces prêtresses, pour la paranoïa qui gonflait les angoisses quotidiennes de la population. Où était-on en sécurité ? Qui était vraiment en sécurité ?

Un silence oppressant les accueillit en ce début d'après-midi. Les regards qu'on leur lançait étaient lourds d'un reproche qu'il ne comprit pas. Il n'estimait pas être complètement con. Il savait parfaitement qu'il y avait des failles dans ce rôle qui leur incombait. Ils étaient les garants fantoches d'une paix fragile.
Une rumeur circulait dans le campement. Une rumeur qui ne parvint à ses oreilles que lorsqu'une lame se planta dans sa cuisse, suivi d'une autre dans son dos et d'une troisième labourant sa gorge. Ses yeux saisirent la scène qui s'était jouée de lui, avant de s'éteindre à la lumière du jour : tombant au sol, chaud de son propre sang, il vit ses hommes morts ou mourants, poignardés au milieu d'une foule compacte qui craignait pour sa vie. Tuer ou être tués... Voilà le choix qu'on leur laissait, avaient-ils compris et Solide, expirant son dernier souffle en un gargarisme sanglant, avait payé le prix de cette rumeur.

Château de Castelcerf

Elle savait ce qu'il se tramait en ville. La noble mère de famille n'aurait su dire si elle est fière ou dégoûtée d'avoir participé à l'élaboration de ce plan. Maintenant qu'il était pleinement lancé, maintenant que le sang avait commencé à couler, il fallait assumer d'avoir les mains entachées. Il n'était plus temps d'avoir le moindre remords.
Tout s'était déroulé à la perfection. Petit à petit, naturellement, sans qu'ils aient le moindre rôle à jouer, les craintes grandissaient au Bourg. Les réfugiés n'aspiraient qu'à survivre dans ce monde devenu hostile à leur venue ; les villageois subissaient leur présence et dépréciaient quotidiennement leurs nuisances. Chacun se renvoyait la responsabilité de ses malheurs et ce fut là qu'ils agirent. Ils leur donnèrent un ennemi commun, un responsable tout désigné pour alimenter leurs rancœurs, tout en ajoutant parcimonieusement de l'huile sur le feu de leurs peurs : le roi et tous ceux qui le représentaient.
Il fallut trouver un élément déclencheur et la nausée l'avait saisie brutalement lorsque l'idée du viol d'innocentes victimes fut proposée. Elle était brillamment parfaite mais Aurore fut incapable de la valider officiellement. Elle ne voulut rien savoir de l'organisation exacte de cet acte odieux. Mais cela arriva et secoua l'ensemble de la population du Bourg jusqu'aux chauds salons du château. Ordre fut donner aux dames de ne plus quitter seules le château, de ne plus se rendre aux Halles ou dans certains quartiers de la ville. Une certaine psychose envahit progressivement l'air après ce 17 Oraison.
La suite ne tarderait pas à venir. Lancer une rumeur, la laisser grandir, grossir, s'épanouir seule à l'air libre était une chose facile. Les Pies voulaient voir le monde des Loinvoyant basculer. Mettre le roi en péril, sur la sellette pour pouvoir l'atteindre au cœur quand le moment sera idéal.

L'écho de cet événement au Bourg ne tarda pas à gagner le château. Des hommes du Guet étaient morts, sauvagement assassinés, d'abord sur la place du marché, puis devant une auberge, devant le temple et un ou deux sortant de chez eux. Le peuple montrait sa colère en faisant couler le sang ; aux yeux de combien, étaient-ils les bouches en trop à nourrir, les malotrus qui faisaient monter l'incivilité dans les rues du Bourg, étaient-ils de ceux qui violaient les femmes, effrayaient les enfants, faisaient mourir à petit feu le commerce ? Il y avait eu la peur de mourir de faim. Il y avait désormais celle de disparaître simplement parce qu'ils étaient des cafards à éliminer pour le bien commun. Car la rumeur disait qu'ainsi en avait décidé le roi.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 16:52
Le Ménestrel
Celui qui sait...
Le Ménestrel
Messages : 251

Et vous dans tout ça ?


Le confinement est organisé au château. Hormis la garde qui est envoyée patrouiller en ville, plus personne ne sort ni n'entre. Au Bourg, chacun fait comme il peut et beaucoup restent cloîtrés chez eux, pour peu qu'ils aient un peu de fortune, de tenue ou juste de bon sens. Se promener seul(e) n'est pas recommandé.
Les femmes et les enfants réfugiés ont tous été cloisonnés dans les Halles, tandis que les hommes font le guet au dehors. Ils ne sont pas encore bien organisés, mais des caractères émergent pour prendre les choses en main. Les restrictions serrent les estomacs des plus miséreux et exacerbent leurs rancœurs. Les patrouilles sont quotidiennes, les arrestations nombreuses mais pas toujours concluantes. Ceux qui sont arrêtés à tort se sentent bafoués, ceux remis en liberté faute de preuves n'ont aucun scrupule à recommencer. Alors, celui qui n'a plus rien à perdre sinon sa vie tente sa chance. Celui qui a naturellement le vice en lui saisit l'opportunité qui lui ait donné d'agir au milieu des autres. Des attaques sont menées contre des magasins, contre le Guet ou des gardes du château. Le jour comme la nuit. Certains quartiers sont pour le moment épargnés, là où d'autres sont soumis à une pression constante de la part de petits groupes en armes. Sont-ce des brigands ordinaires qui en profitent ? Des gens désespérés qui ne voient là que cette issue pour survivre ?


Missions/Aventures proposées entre le 21 Oraison et début Or


Certaines de ces missions vont être organisées d'une façon un peu différente d'ordinaire. Elles ne seront lisibles que pour leurs participants, grâce au merveilleux outil [Hide] *.
Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs des scénarios présentés ci-dessous, merci de vous inscrire. Si vous avez envie de jouer un pnj pour certains d'entre eux, vous êtes à fait libres de le faire ; il suffit de m'en faire la demande en pv pour garder un peu de surprise.
Certains scénarios ne seront joués qu'après que les autres aient été achevés afin de respecter la cohérence générale.
- Mariage d'Aurore et de Sévère : prévu le 21 oraison, il est maintenu car les consignes n'étaient alors pas encore passées : les hommes de Sévère sont réquisitionnés pour assurer la sécurité de l’événement.
Aurore, Onyx, Ambre, Capuche (Genêt)
https://chroniques-sixduches.forumactif.com/t293-a-l-oraison-mariage-d-aurore-et-de-severe-lembrun#3147

- Patrouilles dans la ville : gardes du château, Guet, soldats du temple + volontaires contre Pies, réfugiés et brigands (scénario à élaborer en fonction des participants inscrits)
Foudre, Grâce, Eclat, Clément
https://chroniques-sixduches.forumactif.com/t298-a-l-oraison-une-patrouille-parmi-d-autres#3212

- Intrusions( ?) au château : disparitions d'objets précieux, vols de nourriture, bruits inquiétants : une paranoïa s'empare des nobles à l'égard des petites gens notamment.
Aurore, Ténacité, Onyx, Fougueux

- Huis-clos enquête au port : meurtre et toutes les personnes présentes aux alentours consignées dans une taverne par la garde – fin Oraison
Foudre, Lune, Thuaaldi, Jocaste

- Conseil des Artiseurs : quel rôle à jouer dans la crise ? - 2 Or
Onyx, Ambre, Grâce

- Réunions secrètes : bourgeois, Pies, réfugiés, habitants « lambda » : que faire ? Comment s'organiser ? Que riposter ?
Éclat, Lune , Thuaaldi, Ayis, Capuche (réunion de quartier), Ténacité (bourgeois/baugiens)

Vous avez bien entendu la possibilité de rp de façon classique pour cette plage chronologique, en veillant néanmoins à respecter le climat général que je vous ai présenté ci-dessus.
Bien entendu, pour toute question, je suis disponible.

*d'après une idée de Lune et Adroit
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 22:34
Aurore de Vincôte
"Héritière" d'Altier de Beaulieu
Aurore de Vincôte
Messages : 231
Localisation : Castelcerf
J'inscris bien entendu Aurore pour son mariage (je crois pas avoir le choix xD)
Je l'inscris aussi pour "intrusion au château" et pour une "réunion secrète Pie"

_________________
Aurore parle en crimson.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 22:57
Foudre
La Hache d'El
Foudre
Messages : 213
Localisation : Forbaie
Je m'inscris pour les scenarii suivants :

- Patrouilles dans la ville
- Huis clos, enquête au port
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 22:59
Onyx Hurlevent
Fils de Rippon
Onyx Hurlevent
Messages : 35
Pour ma part, mon souhait serait de participer aux rps suivants :

+ Mariage d'Aurore et de Sévère (bien que je ne sais pas trop si Onyx a sa place)
+ Intrusions au château
+ Conseil des Artiseurs (si ça n'est pas réservé aux seuls membres de l'ancien clan du Roi)
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 9:03
Grâce
Soigneuse solitaire
Grâce
Messages : 52
Non ce n'est pas réservé au seul clan du roi ou aux apprentis Wink
Je mettrais la liste à jour une fois sur le pc.

J'inscris Grâce pour
- patrouilles
- conseil des artiseurs
- réunion secrète (de quartier ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 10:14
Ambre Dardent
Apprentie Artiseuse
Ambre Dardent
Messages : 144
Localisation : Castelcerf ou Bourg-en-Castelcerf.
Ohlala plein de choses à faire ! [Event-Contexte] A l'Oraison des tensions 506374959

J'inscris Ambre aux scénarios "Mariage d'Aurore et de Sévère" (décidément, j'adore la fourrer dans les pattes des Pies cette petite) et "Conseil des Artiseurs" (naturellement [Event-Contexte] A l'Oraison des tensions 2353703207 ).
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 10:18
Ténacité Aiglevif
Héritière cachée de Bauge
Ténacité Aiglevif
Messages : 64
Localisation : Castelcerf ou Bourg-en-Castelcerf.
Pour ce qui est de Ténacité, je l'inscris au scénario "Intrusions au château" et éventuellement à un scénario "Réunion secrète de bourgeois/baugiens" si j'ai le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 12:46
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
Lune de Forge
Messages : 446
Localisation : Castelcerf
J'ai mis à jour le post en haut ^^

Et j'inscris Lune
- Huis-clos
- Réunion de quartier

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 14:32
Eclat Tombetoile
Maquerelle Pie
Eclat Tombetoile
Messages : 175
Localisation : Cerf
Pour ma part, Eclat participera à :

Patrouille en ville
et
Réunions secréte
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 14:35
Thuaaldi Shran
Médecin de Bord sur Caminata
Thuaaldi Shran
Messages : 55
Localisation : Caminata / Cerf
Et Thuaaldi sera présente pour :
- Huis clos dans le port

Et en fonction du timing éventuellement pour une réunion de quartier
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 15:15
Capuche
Assassin redouté
Capuche
Messages : 184
Localisation : Castlecerf / Great Iguana
Pour le moment je verrai bien Capuche participer ou mettre fin à une Réunion secrète
(ou a défaut, rejoindre un event patrouille, mais pas les deux en même temps^^)

Je souhaiterai bien jouer Genêt au mariage d'Aurore par contre. Si je peux créer sa fiche PNJ voir carrément en DC avant ça ?

_________________
[Event-Contexte] A l'Oraison des tensions Apr-s-nous-le-silence-5-575858a
"Si tu sais à quoi ces gens ressemblent, tu pourras te fondre parmi eux.
Si tu sais ce qu'ils veulent, tu pourras les acheter.
Si tu les comprends, tu pourras les prévoir."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 15:54
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
Lune de Forge
Messages : 446
Localisation : Castelcerf
Pas besoin de faire une fiche pnj pour jouer Gênet.
Je t'inscris pour l'instant dans "Patrouilles" et "Réunion secrète" et je te dirais après organisation ce qui irait le mieux Wink

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Mar - 17:39
Fougueux
Vif palefrenier
Fougueux
Messages : 12
En ce qui me concerne, je souhaiterais rejoindre "intrusion au château"
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Mar - 11:49
Eda
Celle qui aide
Eda
Messages : 213
Voici le début du mariage d'Aurore et Sévère
https://chroniques-sixduches.forumactif.com/t293-a-l-oraison-mariage-d-aurore-et-de-severe-lembrun#3147

Le sujet est pour le moment verrouillé. Quand la suite sera postée, vous pourrez entrer en scène, évoluant dans la salle de bal.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Mar - 20:47
Izolde
Ménestrelle en quête de justice
Izolde
Messages : 190
Localisation : Castelcerf
Je participerais bien à quelque(s) chose(s), mais je pense que ce sera plus sage d'attendre fin mars, pour voir à ce moment-là ce qui sera encore ouvert et adapté à mon perso (donc... rdv plus tard pour moi, gardez-moi une petite part du gâteau si possible !)
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Mar - 9:53
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
Lune de Forge
Messages : 446
Localisation : Castelcerf
Tout ne sera pas lancé de suite donc tu auras le temps de te positionner sur quelque chose à la fin du mois Wink

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mar - 13:45
Clément de l'If
Preux Chevalier
Clément de l'If
Messages : 81
Localisation : Bourg-de-Castelcerf
Clément participera aux patrouilles. Je ne pense pas avoir assez de temps pour me positionner sur autre chose, à voir comment se profile le mois de mars, mais pour le moment je reste sur une seule participation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mar - 15:37
Jocaste Obel
Terrivillienne en vadrouille
Jocaste Obel
Messages : 20
Bonjour,

Je pense que ma place est dans "Huis-clos enquête au port" puisque je travaille dans une de ses auberges. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mar - 15:44
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
Lune de Forge
Messages : 446
Localisation : Castelcerf
C'est noté pour tous les deux !!

*va pouvoir commencer à concocter les scénarii maintenant que presque tout le monde est inscrit*

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mar - 10:56
Eda
Celle qui aide
Eda
Messages : 213
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mar - 23:35
Ayis Sétif
Berger en errance
Ayis Sétif
Messages : 33
Localisation : Castlecerf
Avec un peu de retard, j'inscris Ayis pour une réunion secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Mar - 20:23
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
Lune de Forge
Messages : 446
Localisation : Castelcerf
Je t'ai rajouté Ayis Wink

J'ai également enlevé Aurore des réunions secrètes puisque Éclat et moi-même nous débrouillerons en off Razz
A voir si la demoiselle fait une réunion de quartier également avec son Capuche et d'autres protagonistes ?

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Mar - 22:16
Izolde
Ménestrelle en quête de justice
Izolde
Messages : 190
Localisation : Castelcerf
Alors, comme me voilà à jour (n'hésitez pas à me sonner par MP si jamais j'ai oublié quelqu'un, mais je ne crois pas), il va être temps de m'inscrire par ici.

Je serais tentée par Intrusions (?) au château, si jamais il est encore possible à Izolde d'y accéder (pour venir jouer de la musique avec Ténacité) : elle pourrait être prise à parti... ou autre, en passant par là.
Une réunion de quartier, plus ou moins secrète, plus ou moins baugienne, en fonction de ce qui se jouera, me semblerait également bien adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Parés à l'aventure-