-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal

Dim 23 Juin - 17:19
Arcane
Apprentie Artiseuse venue d'ailleurs
Arcane
Messages : 58
Localisation : Dans les Six-Duchés
Après le défi avorté de l’ambassadeur Ondeblanche, Arcane en avait référé à son supérieur hiérarchique, à savoir : Puissante. Celle-ci ne dit rien, et la jeune femme retourna à ses activités. Quel ne fut pas son étonnement alors quand le Roi la fit appeler peu avant le déjeuner deux jours plus tard pour lui reparler de cet incident ! Elle n’allait pas non plus être déçue de la suite.

Juste était bien conscient que le passé d’Ivar Ondeblanche ne le prédestinait pas, mais alors pas du tout, à faire de lui un ambassadeur digne de ce nom. Rares étaient les outrîliens qui se préoccupaient réellement de politique, préférant l’isolement et leur indépendance à des relations diplomatiques avec leurs voisins du continent. Ils l’avaient payé très cher avec l’arrivée de la femme pâle. Et en ricochet, les Duchés en avait également payé le tribut.

D’un autre côté, le Roi savait bien que la jeune femme qu’il entretenait présentement n’était pas la rescapée d’années d’esclavage suite à un rapt malheureux en Haurfond. Shaheen n’avait jamais cessé d’être le prince qu’elle avait par la naissance été appelée à être. Bien qu’elle n’ait plus à se soucier de diplomatie ou de diriger un territoire, une armée, elle avait ces compétences. La conclusion s’était imposée à lui pendant la nuit : elle n’avait pas de rang, pas de statut offensant pour l’outrîlien. Mais elle pouvait lui enseigner les rudiments qui manquaient à cet homme de valeur pour qu’il cesse de desservir son peuple aux yeux des soldats et des nobles de la Cour.

« Tu vas aller trouver l’Ambassadeur Ondeblanche, et lui offrir tes services pour lui enseigner la diplomatie, »
lui ordonna-t-il, s’amusant de la voir retenir des cris de protestation et d’indignation. « Naturellement, cette initiative est la tienne. »

La blonde serra les dents, mais hocha la tête. Bien. Un bon soldat capable d’obéir aux ordres de son suzerain, qu’ils lui plaisent ou non.

Aussi après les leçons d’Art de l’après-midi, la jeune femme chercha par la magie son futur élève dans le château et trouva sa présence dans la bibliothèque. Bien. Au moins, s’il l’envoyait sur les roses, elle serait là où elle souhaitait être. Elle poussa la porte de la vaste pièce, humant l’air empli des effluves de parchemin. Elle adorait cette odeur. De son pas énergique, elle se dirigea vers la table d’étude où l’outrîlien lisait.

Comment aborder le sujet ? Elle parcourut le titre de l’un des ouvrages : Les Grands Règnes des Six-Duchés. Il s’intéressait donc à l’histoire de ce pays et à sa culture ?

« Excusez-moi, Ambassadeur, » dit-elle à voix basse, plus par habitude que par volonté de discrétion. « Auriez-vous une minute à m’accorder je vous prie ? »

De là à ce qu’il l’ignore ou lui dise d’aller voir ailleurs s'il y était… Elle savait que Leïvna avait, selon les dires de la jeune femme, rappelé quelques principes élémentaires à l’homme, mais elle n’en serait qu’à moitié étonnée.

_________________
Arcane parle en #AC8A00 et artise en #7A6200

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 17:49
Invité
Invité
Anonymous
J’avais pris ma journée. J’avais décidé de me documenter sur l’histoire des rois et reines des Six-Duchés. Pour cela rien de mieux qu’une bibliothèque. Je n’étais pas forcément un homme de lettre. Mais suite à une longue discussion avec Follet et Leivna, j’avais décidé d’avorter mon projet et de changer. Mon fils allait bientôt naître. Je devais être un autre homme pour lui.

J’avais donc pris la directement de la bibliothèque tôt le matin. Ambre serait sûrement étonné de me trouver la. Elle avait raison. Je n’avais même pas pris mes dagues cachés. Je les portais normalement en permanence. Hier, je n’avais même pas sorti ma hache de l’armoire. C’était Follet qui était contente de me voir moins nerveux et plus sage. Je revisitais aussi l’intérêt que j’avais en tant qu’ambassadeur.

Je levais la tête songeant à une petite parcelle en bord de mer, élevant des animaux. Pourquoi pas après tout. Je n’étais plus obligé de combattre pour la Femme Pâle ou de la combattre. Les autres pouvaient se défendre sans moi non. Cette Arcane m’avait prouvé du peu que j’ai vu de quoi elle était capable. Qui a besoin d’un ours mal-lécher ? Personne. Follet encore moins.

J’attrapais quelques livres et m’installèrent à une table de lecture. Après quelques minutes, quelqu’un entrant dans la salle. C’était une bibliothèque, elle était ouverte pour tout le monde après tout. Quand je vis que c’était Arcane, je me levais de ma chaise et fit une petite révérence comme Follet m’avait appris, dans le respect et sans abus.

Elle s’excusait et me demandait si j’avais du temps à lui accorder. Je me souvenais de mon attitude dans sa salle d’entraînement. Je chassais cette idée du revers de la main et j’étais un autre homme maintenant.

« Bonjour Ma Dame, bien entendu. Prenez une chaise si vous voulez vous asseoir. Je vous écoute. »

Je lui tendis une chaise avant de m’asseoir une main sur la table de lecture. Puis je gardais le silence pour l’écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 18:07
Arcane
Apprentie Artiseuse venue d'ailleurs
Arcane
Messages : 58
Localisation : Dans les Six-Duchés
A la révérence de l’Ambassadeur, Arcane se dit qu’en fait, elle était toujours en leçon, et Perse s’amusait beaucoup à lui faire une mauvaise blague. Sérieusement, elle rêvait là, non ? En plein milieu de l’après-midi ? Elle n’avait pourtant pas mangé si lourd que ça au repas pourtant, surtout des légumes, un peu de poisson, une petite tranche de pain et des fraises… non, elle devait être éveillée.

« Hum… je ne suis pas une Dame, Kaempra Ondeblanche. Vous n’avez pas à… » Elle fronça les sourcils et croisa les bras sur son torse. « Bon, soyons francs, de quel châtiment Leïvna vous a-t-elle menacé pour que tout à coup vous vous souveniez de l’art de saluer quelqu’un poliment ? » demanda-t-elle avec une ombre de sourire sur les lèvres qui pourtant faisait briller son regard céruléen.

Elle s’installa et désigna les livres du menton. Tout cela ne ressemblait en rien à l’homme qu’elle avait vu deux jours plus tôt. Elle attira l’un d’entre-eux à elle. Théories politiques, pas seulement des duchés apparemment, mais aussi en Chalcède. Intéressant.

« Vous pouvez être vous-même, un soldat, tout en tenant votre rôle, vous savez ? » Elle lui jeta un regard en coin. « Rien n’est tout blanc ni tout noir. Je venais vous proposer de voir comment allier vos valeurs de soldat et d’outrîlien au rôle qui vous est demandé. Je… disons que j’ai reçu une éducation qui me permettrait sans doute de vous aider à trouver votre équilibre ? »

A voir s’il goberait ça. De toute évidence, elle avait ses secrets et n’avait pas choisi son nom en Duchéen au hasard.

_________________
Arcane parle en #AC8A00 et artise en #7A6200

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 18:22
Invité
Invité
Anonymous
En me redressant visiblement j’avais encore fait un faux pas en la saluant comme Follet m’avait appris. Elle n’était pas une Dame ? Il faudra que je demande à Follet, je ne comprenais pas toutes ces subtilités. L’essentiel était que je l’avais respecté non ? Elle fronçait les sourcils et s’étonnait de mon attitude. J’imagine le choc que ça pouvait pour elle de me voir changer de la sorte. Mais j’avais décidé de ne plus être la brute sans cervelle.

« Je vais être franc, comme vous le demandez. Arcane ? Est ce que j’ai le droit de vous appelez comme ça ? » Follet m’avait dit de me méfier, que certains préféré être appelé par leur titre plutot que par leur prénom.

« Elle ne m’a rien fait. C’est un choix personnel. Voyez vous j’attends un enfant. Enfin ma femme. Je suis un combattant lambda. Je ne veux pas que mon fils vivent la même vie que moi. J’ai donc déposer les armes et ne combattrait plus pour quelqu’un. Elle m’a donc pas menacé si cela peut vous rassurer. »

Je la regardais s’intéresser aux livres que j’avais choisi.

« Euh ! Ne voyez pas quelque chose d’obscure derrière mon intéressement pour ces contrées. Visiblement en plus d’être un piètre guerrier, je suis un piètre ambassadeur. Je me remets réellement en question sur ma capacité de servir Leivna donc je lis ces livres… . Certains passages sont intéressant d’autre non… . »

Puis je la laissais parler en gardant le silence sans lui couper la parole.

« Je le sais, mais les gens de la cour, n’apprécie guère ma personne. Mieux vaut pour ma sœur que je ne cherche pas plus loin à garder les deux rôles. J’en suis incapable visiblement. Mes valeurs d’outrilien reste valable cependant. Je ne suis juste plus un mercenaire sur un bateau. Je serais ravis de prendre les leçons que vous me proposer. Et ne vous inquiéter pas pour les raisons que vous ayez ces compétences, je ne vous demanderais rien. »

Je savais qu’elle avait été esclave mais c’était sa vie pas la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 19:06
Arcane
Apprentie Artiseuse venue d'ailleurs
Arcane
Messages : 58
Localisation : Dans les Six-Duchés
Un enfant, hum ? Le changement était fort soudain et Arcane ne pensait pas que cela soit bon. Nier une part de sa nature, elle savait ce que c’était. Elle avait été contrainte de nier la majeure partie d’elle-même pendant toutes ses années d’esclavage. Mais ce qui la rassurait, c’était que clairement, l’homme en face d’elle n’était pas un idiot uniquement animé par la soif de sang et de pseudo honneur.

« Arcane, c’est très bien. Et je ne crois rien du tout, je trouve vos choix tout à fait pertinents, à dire vrai. Tout comme je n’ai jamais remis en doute vos qualités guerrières. »

Elle posa son regard à travers la fenêtre. Ils auraient besoin de calme, d’un endroit où ils pourraient discuter, s’exercer. Sans être dérangés par des regards extérieurs. Elle verrait pour bloquer une salle d’étude, s’ils trouvaient un rythme de travail.

« Si je suis venue vous voir, c’est justement pour que vous puissiez trouver votre place à la Cour et comme Ambassadeur, sans avoir à nier votre identité. Vous êtes un soldat. Et un homme d’honneur. Vous avez du courage et de la franchise. Vous devez simplement apprendre à tempérer vos manières. Il n’y a là rien de bien sorcier. » Elle eut un sourire en coin. « Par ailleurs, vous me devez un combat amiable. »

_________________
Arcane parle en #AC8A00 et artise en #7A6200

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 19:32
Invité
Invité
Anonymous
Je ne veux plus verser le sang. J’avais pourtant espérer avoir réussi à l’expliquer. Je ne comptais plus me battre pour quelqu’un. Je ne voulais même plus me battre par les poings pour moi. Si elle voulait vraiment en arriver la, elle allait devoir se battre contre cette volonté et ce n’était pas gagné.

« Mes choix n’ont jamais été pertinents, mais assez arbitraires. Je ne suis pas un leader. Je suis les autres. J’ai bien fais la connerie de suivre la Femme Pâle. Suivre une femme comme elle est déjà synonyme de faiblesse en tant que guerrier. J’aurais sûrement du mourir sur ces bateaux. Puis je n’ai pas de don ni d’art. »

Je soupirais et attrapais un livre. C’était ma vie désormais, je devais m’y faire. C’était enfantin de ma part de vouloir continuer à être guerrier. Je l’avais compris ces derniers jours. La politique est un monde où si tu ne rentres pas dans le moule, ça devient compliqué pour toi. Je ne serais pas celui qui causera une nouvelle guerre ou pire qui fera de Leivna une cible pour quelqu’un. Ca m'agaçait réellement de devoir suivre le pas. Je n'étais pas de ce genre. Toutes mes actions depuis que j'étais arrivé à la cour était de jouer un rôle, un connard. J'avoue aimer faire ça. Aimer de voir les réactions des gens comme Ambre. Mais ce que les gens oublient c'est que ce n'était qu'un rôle. En tant normal, je suis un soldat et je défendrais ma famille quoi qu'il arrive. Si je devais mourir pour Leivna, Follet ou mon enfant je le ferais. Mais je devais changer, l'image que les gens avait de moi. J'étais conscient que les choses n'allaient pas changer du jour au lendemain.

« Ma place est auprès de Leivna à la cour et comme un Ambassadeur. Elle brillera encore plus avec quelqu’un de moins important à ces côtés. Et je sers mieux mon peuple en restant à ma place derrière elle. »

Follet n’était pas si contente que ça du changement chez moi. Elle préféré le guerrier. Elle m’avait proposé de partir, mais je ne pouvais pas non plus abandonner ma sœur. C’était dur pour moi de devoir choisir entre ces deux femmes. Je pouvais en plus donner un avenir plus enrichissant à mon fils en restant. Pour l’instant, je resterais. J’espérais que Follet allait faire de même. Je le restais. Je veux dire je restais ce guerrier que j'étais avant. Je gardais juste mon calme maintenant.

« Un soldat fait un mauvais ambassadeur. Un soldat à besoin de guerre. Et il n’y a pas de guerre. Il n’y a donc pas de soldat. Pour ce qui est du courage et de la franchise, ce n’était pas des qualités utiles à la diplomatique. Pour le combat, c’est une mauvaise idée et puis vous me battrait sans trop de soucis à mon avis. Vous avez plus d'expérience que moi, il me semble, je me trompe ? Ca serait très peu glorieux pour moi. Et si dans le pire des cas ou le meilleur pour moi, j'arrive à toucher. N'est ce pas peu honorable pour un Ambassadeur ? »

Je soupirais en regardant la fenêtre laissant mes pensées vaquaient. J'avais envie de retourner sur un bateau et avoir la vie plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Juil - 21:46
Arcane
Apprentie Artiseuse venue d'ailleurs
Arcane
Messages : 58
Localisation : Dans les Six-Duchés
Le changement opéré chez l’ambassadeur était pour le moins radical. Et soudain. Un accès d’humilité qui venait d’elle ne savait où, mais qu’elle n’était pas si certaine de trouver très sain. C’était étrange. Elle l’aurait bien sondé, mais c’était contre les règles de la diplomatie. Aussi se contenta-t-elle un long moment de l’observer en silence, le bleu perçant de son regard calme posé sur lui, ne faisant montre de ses doutes.

« Leïvna a la chance que ce pays, comme le vôtre, reconnaît un rôle prépondérant aux femmes. Plus encore que rester dans l’ombre, vous pouvez l’aider et la soutenir ouvertement sans que cela n’abaisse son statut ou le vôtre, » dit-elle finalement avec de la douceur dans sa voix grave et chaude.

Il pouvait s’effacer, certes. Il ne serait rien de mieux aux yeux de la Cour qu’un garde-du-corps, qui pour une raison inexpliquée est soudainement passé de la conduite la plus ouvertement outrageante à une bien plus docile et serviable. Donc suspecte, réalisa-t-elle. La tête appuyée dans sa paume, le coude sur la table, elle tapotait sa joue de l’index tout en réfléchissant.

« Je me dis… hum... Eclairez-moi. Kaempra signifie bien que vous êtes le guerrier le plus honoré et respecté de votre clan ? Comment cela se fait-il si vous avez servi votre ancienne ennemie ? Vous avez bien dû faire quelques actes héroïques pour mériter cela, non ? »

Autant laisser de côté l’idée de combat pour le moment. La jeune femme ne tenait pas à lui expliquer l’étendue de ses capacités ni de ce qu’elle avait perdu pendant toutes ces années où ses seuls entraînements étaient secrets, à mains nues, sans armes, prétextant danser. Ce savoir n’aiderait la cause de personne.

_________________
Arcane parle en #AC8A00 et artise en #7A6200

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Mar - 15:19
Eda
Celle qui aide
Eda
Messages : 213
Avant qu'Ivar puisse répondre, une tête blonde passa la porte de la bibliothèque et se rapprocha de son frère et de sa consœur d'Art.
Si Leïvna fut surprise de trouver ces deux-là en pleine discussion posée au milieu des ouvrages précieux de la bibliothèque royale, elle n'en laissa rien paraître. Elle était en effet présente lors de la première et dernière confrontation entre eux et avait longuement parlé avec son frère à la suite de cela.
Aujourd'hui, elle requerrait encore sa présence à ses côtés pour voir les détails de quelques accords commerciaux outriliens. Elle s'excusa de les déranger mais il leur fallait s'occuper de cela au plus tôt avant que les cours d'Art ne reprennent et que la demoiselle soit occupée par autre chose.

Après des excuses appuyées de la part de la Co-Ambassadrice, Ivar et elle laissèrent donc Arcane. Il serait temps pour eux de reprendre leur conversation plus tard si le cœur le leur disait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: S'écrivent les Chroniques :: Castelcerf :: Bibliothèque, Archives, Salles d'Etude-