Wrong place, right time ! - Ft Combatif Forgelame [Terminé]

 :: S'écrivent les Chroniques :: Bourg de Castelcerf :: Basse Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 28 Mai - 23:51
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Espoir 1045 après PL


Espoir n'en finissait plus.

L'enfant d'El rechignait contre le froid à voix basse, tout en se faufilant dans les ruelles de Bourg de Castelcerf. Il était tard, les gens étaient pour la plupart endormis à cette heure ou à la taverne. Ceux dont les pas résonnaient sur les pavés humides de neige fondue, revenaient d'avoir bu leur saoul ou ne préparaient rien de bon.

Canaille aimait bien être polyvalente. C'est donc avec quelques chopes de bière dans le nez que la capitaine avait déclaré en avoir marre de se les geler.
La balafrée se souvenait lorsqu'elle était débarquée au Bourg, il y avait de cela quelques semaines, qu'elle avait croiser deux trois bourges avec de jolis manteaux en laine épaisse et en fourrures chaudes. Elle avait dû les suivre un instant bien malgré elle, alors qu'elle devait se rendre à l'auberge à laquelle la petite louve de mer avait rendez-vous avec le Pigeon. Si Canaille regrettait presque de ne pas les avoir égorgés et pillés ce jour-là, elle savait que de tuer aveuglément en plein Bourg ne lui aurait pas rendu service.

Aujourd'hui, au couvert de la nuit sans lune, la terrible fille d'El irritée par le froid de l'hiver avait un tout autre discours.
La petite démone et trois de ses hommes étaient donc sortis afin de se dégoter des vêtements plus chauds, se souvenant d'une boutique mentionnée par les bourges aux manteaux chauds.

Son tricorne était resté derrière avec ses gars à la taverne, histoire d'être plus subtile en se glissant malicieusement dans les ruelles sombres. La capitaine avait conservé sa cape de laine noire et se fondait aisément dans l'obscurité ambiante, évitant les torches et les lampes à l'huile disséminée ci et là.
Ils arrivèrent à destination, tout en observant les alentours. El veillait toujours sur ses enfants. Un gros lard semblait vider son pot de chambre par la porte arrière de sa boutique. La boutique d'un tailleur.

Canaille sourit de toutes ses dents, alors que ni d'une ni de deux elle passait à l'action. Ses gars savaient quoi faire. La pirate s'accroupit et sortit sa dague de l'une de ses bottes. Aucun garde dans le coin, ni même de spectateur imprévu. C'était parfait.

La rousse se mit à courir agilement en faisait si peu de bruit, que le bedonnant ne l'entendit pas venir. Il releva le nez alors que la petite pirate avait bondi dans les airs, pour le renverser en travers de sa porte. Chose aisément accomplie, tant les gros lard avait un équilibre aussi solide que la vertu d'une pute. Il fallait dire que la dague plantée dans le gosier ne devait certainement par aider...

Le mourant était donc tombé, la pirate à califourchon dessus, sans émettre un seul son, se noyant doucement dans son sang.

Les trois gars de Canaille arrivèrent en joggant et entrèrent à leur tour dans la boutique, enjambant le tailleur égorgé. Ils agrippèrent les bras du malheureux et le tirèrent davantage à l'intérieur du petit bâtiment. La capitaine s'était relevée entre temps et avait refermé la porte derrière eux.

***

Munis de son nouveau manteau plein de fourrure, Canaille et ses gars revenaient joyeusement de leur méfait, revenant dans la basse-ville. Un peu d'or, un chiard d'Eda en moins et un manteau pour la fille d'El, voilà ce qui s'appelait une sortie réussit. Le gros tailleur devait avoir eu une commande ou un truc du genre, parce que ses gars avaient dénichés pas mal de vêtements en laine et en avaient profiter pour en ramener au reste de l'équipage, grâce  deux trois sacs en jutes.

Il seraient partis au matin, bien avant qu'on ne découvre le cadavre froid du tailleur trop bien nourri. La bonne humeur régnait dans leur petit groupe de quatre, surtout après une mission aussi barbante que d'escorter un cargo pour l'assassin.

Ils croisèrent un grand gaillard et l'un de ses hommes visiblement eut l'envie d'emmerder ce morveux d'Eda. Lorsqu'ils arrivèrent côte à côté, le pirate fit exprès de bousculer l'inconnu. C'était peut-être bien l'alcool ou l'adrénaline suite au meurtre commis, mais la capitaine avait bien envie de s'amuser encore un peu, s'étant presque comportée comme quelqu'un de normal durant les dernières semaines. Elle et ses deux matelots ricanèrent et s'adossèrent au mur de pierre d'un des bâtiments formant l'étroite ruelle.

Geory, à qui il manquait une oreille, voulait provoquer l'inconnu, avait envie d'une autre victoire. La Capitaine l'encourageait, en lui faisant un signe de tête, toute sourire. Après tout, ils étaient quatre et  l'inconnu tout seul.

- Mauvaise ruelle l'grand, vides tes poches.

La rouquine grimaçait. Si elle avait espéré plus haute en couleur comme provocation, le détroussage d'innocent ça le ferait tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 3:48
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
L’ancien soldat se promenait lentement dans les rues de la basse-ville. Cela faisait longtemps que ses pas ne l’avaient pas menée au bourg de Castlecerf et celui-ci profitait de la nuit pour se familiariser de nouveau avec l’endroit. La cape noire de Combatif n’était pas refermée, malgré le froid de l’hiver, la vie sur les routes l’ayant habitué à des  températures bien plus glaciales.

En tournant dans une ruelle, le guerrier vit un groupe de quatre qui se dirigea vers lui. Il continua son chemin, ne se détournant pas, même quand il arriva à leur hauteur.  Il n’aurait pas pu espérer mieux quand l’un des hommes du groupe le bouscula au passage.  Espoir qui se transforma en joie, aux paroles de l’étranger.  Le déserteur se tourna pour faire complètement face à celui qui deviendrait bientôt son adversaire. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres, tandis qu’il se pencha pour dégainer la dague dissimulée dans sa botte, ignorant complètement la lame à sa taille.

- Malheureusement, elles sont vides, mais j’espère que cela ne vous empêchera pas de mettre votre menace à exécution, j’aimerais bien voir si l’un de vous sera de taille à me faire dégainer mon épée.

Combatif se releva lentement, ne perdant jamais son sourire, pointant sa lame vers celui qui  l'avait bousculé.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 1:32
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Le grand gaillard n'eut pas la réaction que Geory aurait voulu. Une étincelle d'excitation scintillait d'un coup dans le regard malsain de la pirate. Quoique de tailles sensiblement égales, l'étranger dépassait le pirate de quelques centimètres, un grand gars dont Geory ne ferait qu'une bouchée, mais cette  attitude ? Sa confiance le perdrait pauvre agneau. Eda ne savait vraiment pas donner d'instinct de survie à ses chiards. Le peuple d'El les surpasserait toujours !

Sentiment partagé entre les pirates, alors qu'ils éclatèrent tous d'un ricanement moqueur à l'attention d'un grand gaillard à la petite dague. Geory se retournait vers sa capitaine, comme pour voir si elle avait bien remarqué la connerie de l'inconnu, partageant une grimace de contentement avec sa vile chef. Il revint ensuite à son planteur de patate.

Sans attendre, il dégaina son sabre jusqu'alors dissimulé sous sa nouvelle cape de laine épaisse.

- T'crois vraiment qu't'vas faire l'malin avec ton couteau d'cuisine ? Oh qu'il le détrousserait de cette épée à sa hanche, avant même que son cadavre ne refroidisse contre le pavé boueux, songeait le vile pirate. Comme ce serait un jeu d'enfant !

Geory s'avança en pointant son sabre vers l'étranger et sans crier gare, tenta un premier coup vicieux vers les cotes du malheureux.
Canaille restait silencieusement adossée au mur de pierre les bras nonchalamment croisés, certaine de l'issue de ce combat et surtout enchantée que ce pauvre culvert ait plutôt voulu se battre que de vider ses poches de truand.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 5:27
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Les ricanements de son adversaire et des trois spectateurs n’inquiétaient aucunement le guerrier. Celui-ci ne fit qu’observer attentivement les quatre, cherchant à trouver tout signe de faiblesse. Il remarqua immédiatement comment le regard des trois hommes revenait toujours sur la seule femme présente. Cela ne semblait pas être les regards  d’hommes cherchant l’attention d’une demoiselle, mais bien ceux que l’on jettera à un supérieur pour s’assurer que l’on est toujours dans les bonnes grâces de celui-ci. L’ancien soldat fit note de ne pas la perdre de vue, car elle était probablement la plus dangereuse des quatre.

Il dut retenir son propre rire au commentaire du truand qui lui faisait face. Le déserteur ce permit de lui donner un petit conseil, pas qu’il lui restait beaucoup de temps pour l’apprécier.

- La taille de la lame ne détermine rien dans un combat… C’est de la main qui la manie que l’on doit se méfier.

Le regard de Combatif s’attarda qu’un court moment sur l’arme pointer sur lui, n’ayant pas besoin de plus de temps pour en évaluer le type d’arme et sa qualité. Il ne se sentait toujours pas menacer, malgré le fait que son adversaire avait enfin dégainé. L’attaque partie sans avertissement et avec de la vitesse, mais pas assez de vitesse. Le guerrier fit un demi-pas de côté, laissant la lame passer à côté de lui, sous son bras un peu relevé. Il suivit avec un pas vers l’avant, attrapant le bras du malfrat entre son propre bras et ses côtes. Sa main entoura le membre coincé et le maintint bloquer, mettant une pression vers le haut.  Pourtant le geste le plus important qu’il posa se fit de son autre main, celle qui tenait sa dague. D’un geste sur il alla planter sa lame jusqu'à la garde dans l’estomac de l’étranger. Tout au long de cette attaque, il garda son regard sur celui de son ennemi. Les yeux de celui-ci lui avaient dit tout ce qu’il avait besoin de savoir pour sortir vainqueur de l’échange.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juin - 22:49
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Un rictus mauvais avait fait son apparition sur la gueule balafrée de la fille d'El. L'étranger n'aurait pas sut parlé de façon plus véridique. Une fourchette était tout aussi dangereuse qu'une hache dans les bonnes mains, comme avait déjà su le démontrer la chienne d'El par le passé.

Geory lui, eut le souffle coupé dès que la lame transperça les premiers centimètres de sa chair. Ce n'était pourtant pas la première fois que le pirate se faisait poignarder, sauf que cette fois, la lame était entrée profondément et du côté gauche de son flan. L'doc disait toujours qu'il valait mieux pas se faire piquer de ce côté, se souvenait Geory.

Dans l'effroi qui l'envahissait soudainement, le pirate qui jusque-là observait la dague enfoncée jusqu'à sa garde dans son bide, relevait un regard vitreux vers l'inconnu.

Geory n'eut même pas le temps de se poser des questions à savoir comment il riposterait ou bien comment ce vagabond avait aussi habilement déjoué sa vigilance... Non, Geory perdit conscience aussi rapidement que le coup porté par le grand étranger. Ses jambes se dérobèrent sous lui et son corps flasque tomba lourdement au sol de façon risible.

La capitaine souriait davantage, finalement il avait peut-être eu du flair ce misérable Geory, l'étranger était peut-être bien un opposant de taille ?! Ils allaient s'amuser en tout cas, hors de question que ce culvert gagne. Geory n'avait pas su être le plus fort, tant mieux pour Canaille, elle pourrait trouver un gars plus robuste pour le remplacer, un qui ne crèverait pas comme un chien dans une ruelle.

La rouquine abîmée n'eut même pas besoin de besoin d'ouvrir le bec qu'un autre de ses hommes s'avançait pour s'amuser un peu. Boeuf s'avançait avec un sourire puéril à la gueule. Le pirate était un grand gaillard un peu bedonnant à la force déjà établie depuis plusieurs printemps.

Il dégaina lentement son sabre, comme appréciant le moment avant de taillader ce blanc-bec qui venait de trucider son pote. Il pointa ensuite sa lame vers celle ensanglantée de l'inconnu, la cognant contre le bout de son arme comme pour l'énervé tout en conservant une certaine distance. Boeuf se montrerait plus sage que Geory, pour sûr oui, il prendrait plus son temps, ouais !

Il tenta alors une première frappe rapide vers la gorge du grand étranger, avant de feinter pour lui taillader son bras tenant la dague rougie.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juin - 5:29
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Dès que le corps de l’homme commença sa chute, l’attention du guerrier tomba sur la seule femme présente. Elle n’avait pas bougé, mais il préférait la garder à l’œil. Elle ne broncha pas à la mort de l’homme, ne perdit même pas son sourire. Elle avait le regard de ceux qui ont trop souvent vu la mort, le regard de ceux qui ne craignent plus la mort. Elle était le type de personne dont il fallait se méfier. Il ne put malheureusement  pas la garder à l’ œil, puisqu’un autre de ces compagnons s’était déjà avancé pour reprendre le combat.

Il rapporta son attention vers son nouvel adversaire quand celui-ci vint frapper sa lame contre la sienne. Celui-ci avait appris de l’erreur de son ami, puisqu’il semblait déjà plus prudent. Peut-être que la piètre performance du premier brigand avait endormi la méfiance de Combatif ou peut-être c’était-il laissé distraire par la rouquine, mais l’ancien soldat évalua mal le combattant devant lui, dans ce deuxième affrontement. Cette erreur lui valut une entaille au bras droit. Il relâcha sa prise sur sa dague, mais alla rapidement la rattraper de sa main gauche, bien avant qu’elle ne frappe le sol. Il renversa son mouvement, portant une frappe puissante du revers, contre la lame qui l’avait blessée. La force de l’impact ouvrit complètement la garde de son ennemi, lui donnant plus que le temps nécessaire pour le plaquer au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juin - 22:03
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Boeuf était tout fier de l'avoir entaillé ce grand Culvert, il préparait déjà sa prochaine frappe voyant la dague qui tombait des mains de l'étranger. D'un geste beaucoup trop rapide pour un planteur de patates, l'homme blessé avait rattrapé son arme de la main gauche. Loin d'être désarmé au final, l'inconnu porta ensuite une frappe vive  contre le bras de Boeuf et celui-ci ouvrit complètement sa garde bien malgré lui.

En une fraction de seconde, le pirate avait été plaqué au sol, le souffle coupé. Sauf que Boeuf était bien plus imposant que l'étranger, plus costaud, après tout on ne l'appelait pas Boeuf pour rien !

Le pirate lâcha son sabre pour agripper le poignet gauche de son assaillant, ça ne serait pas aussi facile qu'avec Geory, loin de là. Boeuf retenait donc la dague de son ennemi pour ne pas se faire piquer avec et en profita pour se relever sur un coude. Il se donna un élan avec ce dernier au sol, pour fermer sa large main rugueuse contre la gorge du Culvert, les faisant pivoter en même temps pour reprendre la position du dessus, profitant de son poids pour coincer l'étranger sous lui.

Boeuf ne se fit pas prier pour larguer le premier coup, son gros poing vint s'affaisser sur le visage de chiard d'Eda à quelques reprises.

- Oh Boeuf, s'tu veux, on peut vous trouvez une chambre hein ? Ricanait l'autre pirate resté aux côtés de sa capitaine.

Boeuf émit un grognement, avant d'attraper le bas du pantalon du pirate qui se croyait bien malin. Il voulait l'entraîner vers lui pour lui faire sa fête en même temps que l'étranger, à qui il retenait encore le bras armé.

- Tu m'traite d'fot-en-cul p't'être gamin ?! Grondait Boeuf, visiblement mécontent de la remarque du jeune pirate.

Canaille souriait toujours, adossée au mur de pierres, les bras croisés. La vile fille d'El profitait de cette position pour du bout des doigts, commencer à dégainer son sabre en toute subtilité.

La capitaine brisa rapidement toutefois la petite bagarre entre ses hommes.

- Toi, ramasse les poches et dépouille Geory. Fit-elle d'un ton calme, mais intransigeant. Et toi, finis-le, si t'en es capable.

Cette pique acérée se voulait provocatrice autant pour son gars que pour l'inconnu, la capitaine voulait voir du sang couler.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Juin - 21:12
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
La tactique du guerrier avait échoué. Il aurait espéré que le brigand soit désorienté plus longtemps, une fois qu’il aurait frappé le sol. Malgré leur différence de carrure, Combatif fut surpris par la vitesse à laquelle son adversaire réussit à le maîtriser.  Il se retrouvait maintenant coincé sous son assaillant. La situation aurait pu être des plus dangereuses pour le combattant, si ce n’était pas des multiples erreurs commises par l’étranger. Il s’était assuré l’avantage, non pas en attrapant le bras armé de Combatif, mais bien quand il l’agrippa à la gorge. Pourtant, une fois qu’il s’était retrouvé sur le dessus, il avait relâché sa prise pour pouvoir le frapper au visage.  Le déserteur laissa échapper un son étrange tandis que le poing heurtait sa peau, un mélange entre un gémissement de douleur et un rire.

Le goût du sang se répandit sur la langue de l’ancien soldat après les quelques coups qu’il reçut, mais cela et la douleur qui l’accompagnait ne l’empêchèrent pas de réagir à la deuxième erreur du truand. Celui-ci n’avait pas réussi à immobiliser le bras droit de sa proie, sous lui, quand il avait pris les dessus. Ce qui laissait une quantité de choix infinie à Combatif comme manœuvres pour se libérer.  Manifestement,  le scélérat le sous-estimait, car il avait maintenant  porté son attention sur autre chose que leur combat et tentait d’attaquer son compagnon.

L’attaque du guerrier parti en même temps que les paroles de la rouquine, ne laissant pas le temps à son adversaire de ramener son attention sur lui. Il plia les doigts de sa main droite à partir des premières phalanges et porta un coup puissant à la gorge de l’homme. Tandis que celui-ci s’étouffait, Combatif libéra son bras gauche et entailla le torse de son ennemi d’un grand coup en diagonal, partant du bas vers le haut. Ayant repris l’avantage, le déserteur renversa la situation pour se retrouver à nouveau par-dessus l’inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 20:52
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
À peine eut-elle terminé ses ordres que l'étranger passa à l'action. La pirate offrit son sourire le plus vil à l'inconnu tailladant ses gars. Il savait se battre. Ses hommes l'avaient sous-estimé et ils tombaient comme des mouches. Il y avait certainement une leçon à en tirer, mais l'heure n'était pas à la réflexion. Tous les sens de la pirate étaient en éveille, l'excitation pouvait aisément se lire sur son visage et son regard vif.

Ni d'une, ni de deux, Canaille se décolla du mur avec une vitesse surprenante, comme un fauve qui attendait son heure. La vile criminelle prit un élan et balança un coup de pied brutal aux côtes de l'étranger. Ce dernier roula plus loin, libérant ainsi Boeuf.

- Tu dépouilles Geory, tu ramasses les poches et vous rentrez. Jappait la capitaine sans ménagement. J'm'occupe du blanc bec, soufflait-elle motivée par la promesse d'un combat soudainement plus intéressant.

Ses gars ne méritaient pas d'être là. Ils avaient prouvé ne pas être à la hauteur et il y aurait des conséquences, ça oui.

La balafrée dégaina son sabre avec lenteur, faisant durer le plaisir, écoutant doucement la mélodie du métal grinçant doucement en étant libéré.

Libéré pour tailler la chair, libéré pour exterminer, libéré pour colorer de sol d'un pourpre fumant.

- Allez culvert, montre-moi si t'en vaux l'coup. Susurrait la fille d'El en plantant son regard malsain sur l'homme à la dague.

Ses hommes rebroussaient chemin en laissant le cadavre de Geory sur place. Ils auraient préféré rester pour sûr, mais ils savaient qu'il valait mieux respecter les ordres de la capitaine pour ne pas terminer à refroidir sur le pavé également...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Juil - 21:30
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Le guerrier n’aurait pas dû être surpris qu’au moment où il devait garder toute son attention sur son adversaire, la rouquine en profite pour se joindre à l’action. Le coup qu’elle porta à ses côtes fut assez fort pour le projeter au loin et lui couper le souffle. Il se laissa rouler plus loin, porter par le mouvement, s’assurant de se relever assez loin du brigand pour éviter toute autre mauvaise surprise, tandis qu’il reprenait son souffle.

Le temps que la scélérate donne ses ordres à ses hommes et dégaine son arme, Combatif était de nouveau sur ses pieds et en garde. Il respirait de nouveau normalement, malgré une petite douleur qui l’élançait à chaque souffle. Il cracha un peu de sang au sol avant de sourire de toutes ses dents aux paroles de la femme.

- Si c’est ce que tu souhaites.

Puis, d’un geste vif, il lança sa dague vers la criminelle. L’intention du projectile n’était nullement de toucher sa cible, mais bien de la distraire. Tandis que son adversaire s’occupait à éviter sa dague, l’ancien soldat s’empressa de dégainer son épée à deux mains.  Une fois, la lame à découvert, il ne perdit pas de temps et chargea vers  son ennemi, ouvrant avec une puissante frappe de haut en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Juil - 22:08
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Elle ne l'avait pas quitté des yeux, son regard prédateur à l'affût de tous ses mouvements, jugeant et envisageant la suite. Il s'était relevé avec aisance, la capitaine ne s'attendait pas à moins. Il lui offrit un sourire rougi et le rictus de la balafré ne fit que s'élargir davantage.

Ils parlaient le même langage.

Sans crier gare, il lui balançait une dague dessus. Canaille l'évitait agilement, elle n'était pas dupe il s'agissait d'une diversion. Le grand gaillard ne se séparerait pas si facile de sa seule arme aussi facilement, non elle l'avait cerné depuis un moment, ce gars-là savait ce qu'il faisait. La fille d'El jouait le jeu avec l'inconnu, évitant la dague et se préparant pour la vraie danse qui allait commencer.

La capitaine ne fut pas déçue de découvrir une longue épée à deux mains dans la poigne de l'inconnu, s'approchant dangereusement en une frappe verticale. Oh elle aurait pu contrer, mais le poids de l'arme à deux mains couplé à la taille de son opposant ne serait très certainement pas en sa faveur. Même pour dévier l'attaque, ça lui demanderait beaucoup trop de force en ce début des festivités.

Non... Quand on ne pouvait pas attaquer de face, on attaquait sournoisement de derrière.

Canaille fit un mouvement rapide de côté, afin de laisser cette lame taillader le vide, pendant que la pirate se glissait avec souplesse, en faisant un demi-tour sur elle-même, aux côtés du truand, pour ensuite terminer son mouvement d'esquive derrière l'étranger.

Pour ajouter insulte à l'injure, elle lui asséna un nouveau coup de pied au niveau du derche pour lui faire perdre légèrement pied.

- Et moi qui croyait qu'tu f'rais pas perdre mon temps, bleusaille va. Ajoutait la capitaine arrogante tout en reculant pour se remettre en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Aoû - 19:22
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Le sourire du combattant s’agrandit quand il vit l’aisance avec  laquelle la femme esquiva sa première frappe. Sa lame ne toucha pas le sol, bien qu’elle n’atteigne jamais sa cible, Combatif étant en parfait contrôle de son arme. Il du rapidement poser son pied gauche devant celui de droit, après le coup de pied de son adversaire, pour reprendre son équilibre.

L’ancien soldat ne put retenir un rire sonore au commentaire de la criminelle et se retourna vers elle d’un geste fluide. Il ne lui laissa pas l’occasion de rajouter d’autres commentaires puisqu’il enchaîna immédiatement avec  une multitude d’attaques rapides. Les coups n’étaient pas portés pour toucher la rouquine, mais bien pour contrôler ses mouvements.  Le guerrier voulait lentement, mais sûrement la forcer à s’adosser au mur de la ruelle, ce qui diminuerait de beaucoup sa capacité à esquiver.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 2:34
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Il ricanait avant de se retourner vivement, comme quelqu'un qui l'avait déjà fait cent fois auparavant. Un éclair d'excitement traversa le regard bleuté de la rousse tandis que l'adrénaline commençait à faire son chemin dans ses veines. En un clin d'oeil, une pluie d'attaques succinctes vinrent s'abattre sur la fille d'El, dommage elle avait l'habitude des tempêtes songeait la fille d'El en esquivant un peu trop aisément les coups. Canaille comprit trop tard ce que l'inconnu cherchait à accomplir avec ces molles attaques.

Le mur d'un autre bâtiment derrière elle l'accueillit sans ménagement, alors que la capitaine avait tenté une esquive en s'élançant vers l'arrière. Son sourire s'effaça un instant, mais son rictus arrogant revint en l'espace d'un battement de cils, comme imperturbable et éternel. La pierre froide derrière elle annonçait que le combat se compliquerait quelque peu pour sa petite personne... Ça ajoutait un peu de défi !

Vivement, la pirate porta la pointe de son sabre assez près de la gorge de son assaillant, étendant toute la longueur de son fin bras. L'avantage d'avoir un simple sabre était sans aucun doute la maniabilité et la rapidité avec laquelle on pouvait réagir, contraire à une lourde arme à deux mains. Quoique le culvert savait diablement bien s'en servir de sa saloperie de lame. Canaille avait le regard planté dans celui du grand gaillard, de petits nuages de condensations apparaissant rapidement au rythme de sa respiration fébrile.

- Soldat déchu ou mercenaire ? P'être même les deux hein drubert ? Demandait-elle faussement curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 2:11
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Le guerrier arrêta tout mouvement quand il se retrouva avec la lame de la criminelle pointée vers sa gorge. Il n’aurait aucune difficulté à se sortir de cette situation, mais décida, pour l’instant, de rester immobile et de répondre à la question de la femme.

- Le premier mena au deuxième, alors tu as raison dans les deux cas.

L’insulte de la rouquine fut complètement ignorée. L’ancien soldat avait depuis longtemps arrêté d’être affecté par ce genre d’attaque inutile. Il continua la conversation, comme s’il n’était pas en combat, menacé d’une lame.

- Il m’est  inutile de te demander ce que tu fais de ta vie, à voir comment toi et tes compagnons vous vous en êtes pris à moi…

Le déserteur ne finit pas immédiatement sa phrase, passant plus tôt à l’offensive. Reculant d’un demi-pas vers l’arrière, il porta un coup puissant vers le haut, sous le sabre de son adversaire, pour se libérer de la menace de celle-ci. Ayant créé une ouverture dans la garde de la scélérate, Combatif chargea vers l’avant, relâchant son arme de sa main droite, pour l’agrippé par la gorge. Le combattant emprisonna la rouquine entre le mur et son propre corps, resserrant sa poigne sur son cou. Il vint lui murmurer à l’oreille, continuant la conversation qui avait été commencée.

- Vous n’êtes que des criminels parmi tant d’autres.  
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Aoû - 21:10
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
L'inconnu décidait de répondre à sa petite question. Quel imbécile. Canaille ne l'écoutait que d'une oreille tout en feignant une grande attention. Tous ses sens à l'unisson jaugeant différentes tactiques pour s'extirper de cette position compromettante.

Il lui suffirait de frapper à tel endroit pour le déstabiliser et la chienne d'El pourrait se faufiler de l'autre côté pour continuer son jeu pernicieux.

- Oh les gens comme moi ? T'as pas d'imagina...

Comme la capitaine allait lui couper le sifflet avant que ce grand sac à merde ne termine sa phrase,  le mercenaire aux grands principes la devança dans sa tactique et au lieu de repousser son sabre d'une frappe horizontale, l'envoya vers le haut pour briser l'espace le séparant de la fille d'El.

Une poigne de fer vint se refermer sur sa gorge encore mentalement sensible de la pirate. Cette dernière ne bougea pas d'un cheveu. Jouerait-elle encore avec sa proie, ou fourrerait-elle la main dans sa botte pour le saigner comme un porc ? Hmm, le choix était presque difficile, mais l'étranger ne put pas s'empêcher de lui susurrer une médiocre tentative d'insulte au creux de l'oreille.

Il jouait. Tout comme elle.

La vile pirate éclata d'un rire étouffé par sa gorge compressée. Dire qu'elle avait presque failli mettre fin aux festivités.

Un violent coup de pied vint atteindre les bourses de l'inconnu. La pression au cou de la criminelle se relâcha juste assez pour qu'elle se dégage, non sans agripper rudement le collet de son assaillant de sa main libre.

- La survie du plus fort, y'a qu'ça qui mène l'monde culvert. Lui susurrait-elle en retour, au creux de son oreille.

Canaille le repoussait sans ménagement vers l'arrière, comptant sur la douleur pour géner l'équilibre du mercenaire. La capitaine elle, se décalait du mur en s'éloignant quelque peu de sa proie, prête à jouer avec lui à nouveau.

- J'ai vu et fait bin pire qu'toi, p'tit soldat. C'monde, l'est pourri, alors j'me sers. Concluait-elle en ricanant.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Oct - 16:40
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Une douleur intense commença là où la frappe l’avait atteint. Cette douleur se répandit dans son corps, montant vers son estomac, raidissant les muscles et l’immobilisant. Il relâcha sa prise sur la rouquine, allant placer cette main sur le point central de toute cette souffrance.  L’attention du guerrier n’était plus sur la femme en face de lui, alors il comprit à peine ce qu’elle lui répondit avant qu’elle ne le repousse. Il tituba vers l’arrière, ne tombant pas au sol, mais ne se tenant pas droit non plus.

Quand la criminelle s’éloigna de lui, Combatif traîna son épée au sol en demi-cercle entre elle et lui, créant un bruit d’enfer, mais s’assurant que cette dernière ne ferait pas de mouvement contre lui. Il tourna son regard sur elle, son sourire toujours en place, mais plus dur et plus sinistre, déformé par la douleur.  Il ne fit aucun geste vers elle pour l’instant, prenant le temps de surpasser la douleur qui l’élançait encore. S’il pouvait la garder sur place encore un moment, cela lui donnerait le temps dont il avait besoin pour récupérer. C’est avec cette idée en tête que l’ancien soldat  s’efforça à continuer leur petite conversation.

- Je… Je vois que tu as le mérite d’être honnête… Avec toi-même et ce monde pourri.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Oct - 3:28
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Un large sourire satisfait au bec, la pirate était ravie de voir la souffrance se lire sur la gueule de l'inconnu. Ce dernier titubait, alors que la fille d'El s'était éloignée, frottant sa gorge quelque peu endolorie.

C'est à ce moment que le combattant fit un vacarme désagréable avec son arme afin de mettre de la distance entre lui et la capitaine. Un périmètre bien inutile vu la maladresse dont il faisait preuve, encore sous le choc du coup vicieux qu'il avait reçu.

Honnête ?! Elle ?! Ah ! Elle était bien bonne celle-là. Quoi qu'au fond, il n'avait pas tout à fait tort ce culvert.

- Ouais t'as raison verdaille, au contraire d'toi. Si t'avais tant envie d'te coller à moi, y'avait d'autres moyens d'demander ! Sifflait-elle arrogante, avec son insolent sourire éternel.

Sauf qu'avant que leur petite fête ne se poursuive, des bruits de pas étranger se firent entendre. La capitaine se redressa d'un coup, sachant pertinemment ce qui les attendait. Au bout de la ruelle oû ils se trouvaient, un garde apparu avec une lanterne. Les festivités étaient interrompues alors qu'elle commençait enfin à être intéressante !

Une mou déçue au museau, Canaille rangea son sabre tandis que le petit garde leur beuglait de ne pas bouger. Un deuxième fit d'ailleurs son apparition derrière lui et ce fut le signal pour la pirate. Rabattant la capuche de son manteau sur sa chevelure de feu avant qu'on ne puisse bien la voir, la fille d'El fit volte-face pour s'enfuir de ce piège à rats, tentant d'abandonner le grand mercenaire à son sort.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Oct - 3:58
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Le guerrier garda le regard rivé sur la criminelle, sachant que celle-ci avait l’avantage, pour l’instant. Il devait rester attentif à ses paroles, pour essayer de la pousser à continuer la conversation, au lieu de profiter de la situation. Continuer la conversation fut exactement ce que la femme fit, mais pas dans la direction à laquelle Combatif s’attendait.

Malgré la douleur, le combattant ne put retenir un petit rire étouffé.

- Nous n’avons pas encore assez jou...

Le déserteur ne finit jamais sa phrase puisque lui aussi entendit le son des pas et compris que souffrance ou pas il allait devoir bouger. La déception se lisait aussi sur le visage du guerrier, tandis que sa lame regagnait le fourreau. Combatif prit à son tour la fuite, mais après avoir rapidement récupéré sa dague non loin. N'ayant pas d’autre choix, il prit la même direction que la brigande.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Oct - 4:11
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
Canaille
Messages : 78
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
La capitaine courrait déjà en s'engouffrant dans la noirceur de la ruelle. Elle entendit bien rapidement toutefois quelqu'un d'autre lui emboîter le pas, puis deux autres. Le mercenaire avait eu assez de jugeote pour déguerpir lui aussi, suivit des deux gardes qui les invectivaient. L'un d’eux ralentit d'ailleurs, probablement suite à la découverte du cadavre dénudé de Geory.

La vile fille de la mer arrivait cependant au bout de ce petit passage et remarqua de son oeil aiguisé quelques caissettes empilées les unes sur les autres juste sur le coin. Elles ne demandaient qu'à être utilisées et c'est exactement ce que la déshonorable pirate fit avec bonne humeur. L'une de ses pattes attrapa vivement la pile de caisses et la fit se renverser derrière elle dans sa fuite.

Canaille tourna ensuite sur sa gauche sur une rue un peu plus large, avant de se faufiler dans une autre ruelle pour semer les gardes. Connaissant bien l'endroit, elle savait que dans quelques minutes, elle retrouverait la taverne où ses hommes l'attendaient. La petite ombre rousse pourrait ensuite entrer par la porte de derrière, ni vue ni connue.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Oct - 4:34
Combatif Forgelame
Déserteur recherché
Combatif Forgelame
Messages : 31
Combatif suivait de près la rouquine dans sa course et découvrit rapidement que cette proximité était une erreur. Il n’eut pas le temps de réagir quand la femme décida de faire tomber une pile de caissettes, à son passage. La seule chose que le guerrier put faire était de diriger sa chute vers l’avant, tombant sur les caissettes, et utiliser le mouvement de sa chute pour faire une roulade complète, pour revenir sur ses pieds.

Ceci créa une piste sonore facile à suivre pour les gardes, une autre douleur désagréable pour l’ancien soldat, mais surtout le ralentit dans sa fuite. Il réussit, toutefois, à garder ses distances. Il  dut fuir plus longtemps dans la nuit, étant celui qui fut poursuivi par les gardes quand le chemin des deux criminelles se sépara. Il tourna vers la droite quand la rouquine prit la gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: S'écrivent les Chroniques :: Bourg de Castelcerf :: Basse Ville-