Elegance, uniquement ? [Achevée et corrigée]

 :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches :: Pies Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 28 Mai - 16:44
Élégance Vinéor
Emissaire de Bauge à Castelcerf
avatar
Messages : 11
Localisation : Castlecerf
Elegance
Source de l'image : Ichabold Crane de Sleepy Hollow

Âge : 28
Origine : Bauge
État civil : Célibataire
Profession : Noble de Bauge

Et Vous ?

Pseudo Joueur : Raf
Âge : Majeur et vacciné ? Effectivement. 22 ans
Votre chemin jusqu'ici ? : Dès la fin de lecture de l’achèvement de la série du fou et de l’assassin je me suis mis en quête d’un forum du genre. Espérons que je sois au bon endroit
Autre : J’adore la police d’écriture du forum. Le lettrage noir doré, très bon choix !
DESCRIPTION PHYSIQUE
1m86 ● 74kg ● Élancé ● Cheveux clair blond ● Yeux bleus Onyx


Les rayons lumineux et chauds du soleil transperce les quelques nuages, laissant d’ailleurs sur ces plaines quelques taches d’ombre. Les cheveux relâchés s’élevent au vent et à chaque coup de sabot de son étalon, Élégance profite de cet instant avec plénitude. Tel le blé, ses cheveux et sa barbichette élégamment taillée font partie de ce décors naturel et d’or. Ses yeux, tel des onyx bleus offerts par des étrangers semblent laisser une détermination véritable. Son corps est solidement installé sur son cheval. Le dos convenablement droit et la tête haute, il fait honneur à son nom. Ses gilets et pourpoints utilisent les couleurs bleues, noires et blanches. La ressemblance au Geai Bleu qui l’accompagne dans sa course effrénée de ce bel après-midi d’été sur les plaines de Bauge en est frappant. Lorsqu’il descendra de sa monture afin de se rafraîchir auprès d’un ruisseau d’eau, nous pourions aisément distinguer un corps convenablement bâtit. Ce n’est certes pas un amas de muscles mais une personne élancée capable de se défendre à main nue s’il le faut.
Son nez droit et ses narines fines inspirent profondément cet air pur. Assurément il s’agit d’une excellente journée.

CARACTERE
Cordial ● Amical ● Secret ● Possessif ● Arrogant
Élégant ● Cultivé ● Stratège ● Patient ● Éloquent


Élégance est personne à savoir ce qu’il veut et peut faire. En cela, chacunes de ses actions ou paroles pleine de charme sont dictées – la plupart du temps – par l’accomplissement de ses objectifs.
De nature sociable, il se montrera facilement cordial et amical lors du premier contact et des suivants. Il ne manquera que très rarement de discussion auprès de vous. Son noble sang lui aura permis l’accès aux divers savoirs de ses précepteurs et de diverses bibliothèques par la suite. C’est d’ailleurs par cette soif de connaissance qu’il commença à acquérir la certitude que l’information est une véritable arme.
Comme il est propre vers la plupart des personnes au pouvoir relatif, l’arrogance devient un compagnon fidèle. Avec un esprit possessif auprès de certaines personnes, biens ou savoirs.
Cette évolution de conscience l’aura rendu également secret sur ses pensées profondes ou sur ce qui le pousse à faire moult pirouettes alors que son arrogance personnelle lui hurle de ne rien y faire.
Son ultime but en vaut bien la peine.


BIOGRAPHIE

J’ai vu le jour un certain été en 1017. Je suis le fruit d’un amour peut-être pas entièrement réel mais profitable pour les deux familles qui se sont ainsi unies par le biais du mariage. La première forme floutée que j’ai entreapercu, celle qui m’a mis au monde et aimé comme sa propre chair, Rose deNégoce. La seconde forme fut plus impressionnante et robuste. Je ne doute nullement de l’aide que mon père a investi afin de voir ma naissance se faire dans l’ordre des choses. Le nom de mon ami et père est Opportun Vinéor.

Je me souviens autant aujourd’hui de la douceur réconfortante et protectrice des bras de Rose, autant des chaleureuses caresses des rayons du soleil. Les oiseaux chatoyaient vivement tandis que les chevaux s’ébrouaient joyeusement. La brise légère me chatouillait les narines et c’est ainsi que mes premiers gazouillements firent leurs apparitions.
Les années s’écoulèrent ainsi. Un temps où seul la découverte des sens m’importaient. Les odeurs, les couleurs, les textures. Tout était merveilleux. Je rigolais aux éclats dès qu’on me faisait découvrir un animal.

Ce fut au bout de mes trois ans que vint au monde ma chère sœur, Mérite Vinéor. C’est une personne qui ne manque pas du tout de panache, je puis vous l’assurer. Nos amusements n’eurent de némésis les réprimandes de nos parents.

À mes cinq ans, je découvrais un nouveau monde. Un univers bien différent à celui des vignerons familials ou des échanges commerciaux ou encore des propos propres au troc. Quoique j’y décelais quelques ressemblances. Mes parents nous avaient emmenés auprès du Duc Calme Aiglevif. Ce fut autant une réunion qu’un regroupement festif. Je le saurai et souviendrai plus tard mais les affrontements entres Chalcède et les Duchés étaient une seconde fois réglées. Un traité avait ainsi été signé entre les deux pays. C’est ce jour-ci que je compris que le troc ressemblait grandement à la politique. Je me souviens de ces visages étrangers, tous ravis du vin familial.

Automne 1026. Cette saison et cette année resteront gravées en ma mémoire aussi longtemps que la magie véritable des Duchés parcourra mes veines. Je remercie aujourd’hui encore la personne qui m’a permis de canalyser ce don, et de le comprendre. Il s’agissait de notre intendant, Charme. Un homme bon, il se disait appartenant au lignage. J’aurai hélas compris que tardivement le sens profond de ce terme.

Ma vie changea du tout au tout d’un point de vue intérieur. J’ai vu mon monde basculer et certains de mes idéaux m’échapper totalement. Tous ceux qui possédaient le vif, tous ceux dont je désirais tant la fin. À l’origine des moqueries, menaces enfantins et autres que je laissais aux autres. Que nous sommes cruel, enfant ! Ce changement radical fut une période que je qualifierai comme le commencement des coups dans l’ombre et en coulisse. Ma famille entière est opposée au vif tout comme la majorité de Bauge. Ce fut par de brefs instants où l’intendant et moi-même visitions les vignes, faisions l’inventaire ou d’autres tâches qui nous laissait par moment seul qui dictaient mes instants d’instructions.
J’ai ainsi découvert et appris le vif ou plutôt le lignage par le biais de Charme. Il m’appris ce que signifiais se lier à un animal. Qu’il n’y a nuls malices ou horreur en cela que de l’honneur. Il me fit connaître l’existence des véritables protecteurs du lignage qu’il nomma les Pies. Il les aidait comme il le pouvait avec ses maigres moyens. Il était devenu à mes yeux non plus un intendant familial mais un guide, un professeur et un ami.

Je maudis le Duc Narcisse et sa soif de sang. Je n’aurai de cesse au long de ma vie de faire mon possible afin qu’il tombe lui et les Loinvoyant. Leurs décisions et choix contre le lignage et toutes personnes douées du vif est une aberration. Et mérite le châtiment de la mort. Ainsi étaient mes plus terribles pensées qui m’ont animées durant un instant bien sombre.
Charme était parvenu à mes 13 étés d’accéder à sa demande de m’enmenner avec lui au marché auprès de père. Les relations entre Opportun et Charme ont toujours été des plus amicaux et je n’y doutais nullement une complicité bien plus agée que mon âge.

C’est ainsi que nous nous mîmes en route. Nous avions mis nos montures au pas de course en empruntant un chemin différent, un détour assurément. Ce fut, je pense, la mince erreur qui nous coûta le plus cher.

En effet, dans une clairière nous nous sommes assis et avons profité du calme alentour et de la proximité de certains êtres de la forêt pour méditer et répéter quelques exercices. Dont un en particulier  consistait à faire passer un message d’un animal consentant à un membre du lignage. C’est ainsi que je fis la rencontre de son animal de vif, un écureuil des plus fougueux. Mais, une erreur ne vient jamais seul et nous en fîmes une seconde.

Nous nous étions concentrés sur cet exercice particulier. Tellement que je n’aie pas pu détecter bien à l’avance cette troupe nous encercler. Une fois encore je sous-estimais la puissance du Vif. Charme m’empoigna facilement et d’une force que je ne lui soupçonnais à aucun moment me mis en selle. Nous nous mîmes ainsi au galop pour une raison que j’ignorais totalement. Jusqu’à ce que mon don s’éveille et m’avertisse de leur présence. Une bande de soudards nous avaient pris en tenaille. Mes souvenirs sont assez flous de ce jour-ci. Tout fut rapide, notre course poursuite dura un certain temps certes mais nos poursuivants semblaient être de véritables vétérans. Des habitués de ce genre de situation. Je me souviens de la fin douloureuse de la vie de ma jument. Sa vie s’évaporant dans un cri au vif. Dès lors, je n’oublierai jamais l’appel à l’aide envoyée par le vif de Charme et de Fougeux, son animal de lien. Je captais ces quelques mots. Tandis qu’il tentait vainement, affolé, de nous sortir de ce mauvis pas entre les mailles du filet.
« Frères Pies ! À l’aide ! »

Alors que je me retrouvais trop rapidement à mon goût face au plancher des vaches je vis mon ami et intendant tendre la main dans ma direction dans un éternel « non » muet. Puis ce fut le black-out. Je ne me souviens plus de l’intendant de notre famille à présent que sous la forme d’un corps sanguinolent sous des crachats et injures de brutes. Je me souviens plus clairement de leur assaut gratuit à mon effigie. Leurs bottes dans mes côtes, leurs poings cruellement bien placés sur mon visage. Alors que le goût du sang dans ma bouche m’empêchait peu à peu de respirer convenablement, ma vision diminuât. Je tombais ainsi dans les méandres d’un évanouissement.
Je repris conscience dans une couverture, auprès d’un bon feu et d’un bouillon aux agréables senteurs. Mes agresseurs et bourreaux gisaient non loin de là près d’un trou qui semblait s’approfondir par un inconnu. Mes sauveurs étaient parvenus juste à temps. Avant que mon cas ne devienne considérablement grave. Je vécus péniblement certes mais j’allais en guérir et en sortir plus fort que jamais. Je fis ainsi la connaissance d’une femme et de deux hommes et de leurs animaux de liens respectif, une ourse, une belette et un rat. Ce genre de secours en était presque amusant. La femme ourse m’était d’une grande gentillesse et douceur. Elle m’apprit ainsi que Charme était un brave guerrier des Pies qui leur faisait part d’informations importantes sur les quelques nobles des environs. Ces informations leurs permettaient de préciser leurs recherches en quête de vif cachées parmi la noblesse.
Ils se disaient comme les protecteurs et justes vengeurs du lignage. En l’honneur du digne et véritable roi de ces Duchés le prince et roi Pie.

Les années passèrent et jamais je n’ai oublié mon vœu. Je fais acte et parole pour que le vif comme on le nomme retrouve ses pleins droit sur les Terres des différents Duchés en commançant par Bauge. Dès que j’y repense, je souris au travail bien accomplis jusqu’ici. J’ai certes perdu un ami et tuteur à la mort de notre intendant familial mais j’ai gagné une famille qui me complète en tout sens. Je remercie mes actions en me rappelant les traitres doués du vif que j’ai dénoncé à mes confrères. Mais également au duc Narcisse. Je ne suis pas un tueur non, juste une personne qui sait les sacrifices à prendre aujourd’hui pour parvenir au bon déroulement de l’avenir.

J’ai par la suite découvert mon animal de lien. Fidèle et discret notre rencontre et compatibilité ne faisait aucun doute. Son instinct naturel de déguerpir avant que danger ne s’approche ou d’anticiper moult situation en faisait presque un rival intellectuel. Il m’aide précieusement. Et je le sais autant discret pour ne pas me trahir également. Je lui laisse d’ailleurs sa pleine liberté de mouvement. Néanmoins, parfois lorsque l’image m’oblige à la chasse, je sais le prévenir ou éviter sa zone de confort.

Je ne suis pas un insensible. Les douleurs de mes frères et sœurs sont un lourd fardeau surtout si je ne dois nullement me raser en leurs honneurs. Ni les placer sur les bûchers funéraires. Tout cela leur a été interdit. Mon élégance n’est peut-être qu’un masque à toute cette rancœur. Mais c’est un juste sacrifice pour un futur où les Pies auront leur juste place. Cela, un puissant personnage l’aura remarqué.

Dès que l’été de cette année eut pointé le bout de son nez rouge, les vignes se gorgèrent de sucre. Nos fruits grossirent autant que leur jus, lors du pressage, dépassa toutes nos attentes. Les futurs années nous seront plus que profitable et les Vinéor porteront une fois de plus à merveille leur nom. Ce fut dans un tel contexte de profit qu’ainsi notre famille et bien d’autres – nobles cela va de soi – furent convié à un bal. Une réception dans le but de festoyer en honneur de nos bonnes récoltes, et de se partager nos nectars les plus prestigieux.
La soirée fut des plus intéressantes. Un véritable festin pour tout œil, les délicates compagnies s’y présentant avec grâce, somptuosité et sensualité. Les fresques décoratives ou les couleurs des tentures, rien n’était laissé au hasard.
Mais ce qui ne se voyait pas semblait capter mon attention. Vif-Esprit ressentait cette même intrigue. Ces lieux cachaient quelque chose. Je m’ouvris à mon Vif et au-delà du sens des vies qui se manifestaient autour de moi, je sentais qu’on m’observais. Par le Vif. C’était moins dérangeant que je l’aurai cru. Néanmoins, ignorer son origine l’était d’avantage.
Je dûs remettre à plus tard mes réflexions et sortir de ma bulle. On approchait. En me retournant, un homme respectueusement habillé et à la fine moustache se rapprochait de ma personne d’un pas assuré et déterminé. Son identité m’était totalement inconnue. Et ses propos m’inquiétèrent au plus haut point. Ses mots frappèrent aussi bien que ses talons cognaient contre le carrelage. Il me fit comprendre qu’il savait, lui et son maître. Il dit également qu’il me faut être honnête et franc afin d’empêcher tout malheur à mon égard dans le futur.
Avant que je puisse dire quoi que ce soit, je le sentis enfin, il s’ouvrait à moi. Je sentis son Vif !

Lorsque nous en eûmes assez de rire et danser nous primes conger de notre bienveillant hôte. C’est ainsi que je remerciais Altier de Beaulieu, et alors que je me redressais, je reconnu l’homme à la fine moustache qui servait notre hôte. Lorsque ce dernier remarqua ma déduction, il m’empoigna avec force les mains et me souria, complice.

Je récolte aujourd’hui enfin le fruit de mes efforts. Le Duc Narcisse a apprécié mon aide dans sa lutte contre – je cite – « Ce fléau pestilentiel de Vif ». En récompense de mes informations fondées de ces traitres de ses terres il m’envoie à Castlecerf où il espère bien trouver de nouveaux traitres à la couronne. Je ne doute nullement d’un soutien certain derrière ce choix.
Le Duc espère assurément que cela le fera monter en puissance. Mais ce qu’il ignore c’est qu’à monter si haut, la chute n’en est que plus magnifique !


MAGIE

Mage ou non Mage : Mage, Vifier Pie
Quel rapport à la Magie ? : Le Lignage est une chose des plus primordiale dans mon existence. Ne sommes-nous pas débiteur de ce que la vie nous offre, la nature et les animaux. Oui, j’y accroche une importance capitale. Mon rapport avec celle-ci est réelle. Hélas, au vu de ma position et de mon entourage, je me dois de l’étouffer. Au risque d’en payer le prix. Très cher.

Niveau de Magie : Intermédiaire. Comme précisé à l’instant, je me dois de cacher pareil talent. C’est pourquoi mon niveau actuel n’est pas des plus puissant. Je sais établir quelques maigres influences sur un animal réceptif à mon vif. Je puis également partagé ma voix à un autre membre du lignage par le biais de mon animal de lien.
Information(s) complémentaire(s) : Mon animal de lien n’est autre qu’un magnifique Geai Bleu du nom de Vif-Esprit. Notre lien est tout aussi subtil que fort. Son anticipation naturel sur l’environnement m’est des plus utile. Nous sommes véritablement complémentaire.


OPINIONS

Le Roi et la famille Royale : Mon opinion… Allons, je vous dirais ce que vous voulez savoir. Que notre Roi est Juste bon et idéal pour nous gouverner tous autant que nous sommes. Pourtant au fond de mon être, je sais bien qu’un tel être qui ne connait que l’Art, la privilégiera au dépends des premiers mages du Cerf, le lignage. Voici ce que je pense de la royauté actuelle. Elle est dépassée par les événements, quand un outil est rouillé ou rongé par le temps. On le remplace. Mes compagnons préfèront le brûler au préalable.
Votre Duc, votre Duché : Comme pour mon Roi, je dirai que mon Duc a quelques défauts évidement. Qui n’en possède nullement ? Mais si on les met de côté c’est un noble personnage d’une lignée remarquablement pure et digne. Après, le fond de ma pensée est qu’il n’y a pas de pardon pour la cruauté gratuite, tant pour le lignage que pour sa propre famille. Je loue dans ces cas-là les braves actions de mes frères et sœurs Pie, eux qui se soulèvent et prennent les armes. Ce n’est cependant pas mon terrain de jeu. La justice verra le jour au moment le plus adéquat.
Les Pies ? : Je vous dirai qu’ils me font froid dans le dos et que je loue les actions de notre saint Duc pour nous en débarrasser. Mais, véritablement je pleure mes pauvres compagnons de lignage, qu’ils soient Pie ou non à se faire démembrer et brûler. Les Pies sont ma famille, mon but. Je me battrais à ma façon pour les protéger. Pour que nous reprenions ce qu’on nous a enlevé.
L'ouverture du Royaume aux étrangers ? : C’est intéressant. Les portes du commerce s’ouvrent que d’avantage et ce qu’on peut y trouver est enrichissant. Après, autant je peux être un fervent défenseur des produits étrangers, je ne le suis pas autant pour ces personnes qui font comme chez eux sur nos terres. L’avenir nous dira bien si c’était bien sage. D’ouvrir nos portes aux sauvages.


COMPETENCES

Lecture: Excellent niveau + désavantage dans les langues étrangères
Écriture:Excellent niveau + désavantage dans les langues étrangères
Calcul:Excellent niveau + avantage dans le négoce

Capacités Intellectuelles:
Réflexion + niveau correct + avantage pour le commerce et troc
Concentration + niveau correct + désavantage lors de confrontation à main nue (souvenirs du passage à tabac de sa jeunesse et mort de son intendant)
Charisme intellectuel + niveau avancé


Aptitudes Physiques:
Escrime + Bon niveau  pour un intellectuel à l’épée commune. Niveau bien plus grand à la Rapière lourde. Qui est avouons-le une arme plus légère et magniable que la précédente pour Élégance
Équitation + niveau correct
Natation + niveau correct + avantage/désavantage selon la situation aquatique (eau calme/agitée)
Arme à distance + niveau respectable auprès du tir à l’arc mais niveau déplorable au jet de dague
Force + niveau correct = capable de soulever un peu plus de la moitié de son poids
Agilité + niveau avancé de par ses mouvements discrets auprès de Charme ou de ses amis pies afin d’accéder à certaines zones d’ombre. Élégance est également homme à éviter la confrontation
Danse + niveau incontestablement bon
Arme inconnue + niveau pitoyable (hache – machette – branche d’arbre – lance – etc)
Descente de vin + niveau excellent

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 18:16
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 156
Officiellement bienvenue. Tu as déjà trouvé le chemin mais si tu as besoin, nous sommes tous disponibles sur Discord et dans la partie dédiée, ou même par MP, pour t'aider à faire la plus parfaite des fiches.

Pour ton avatar il s'agit d'Ichabod Crane de Sleepy Hollow par Sunsetagain : https://sunsetagain.deviantart.com/art/Ichabod-420968829

Tu trouveras d'autres images du même personnage ici par exemple si tu veux te faire une galerie :

https://rosered7.deviantart.com/favourites/58151592/Sleepy-Hollow
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 23:11
Élégance Vinéor
Emissaire de Bauge à Castelcerf
avatar
Messages : 11
Localisation : Castlecerf
Ça c'est très sympathique Very Happy

Merci à vous noble ménestrel ! Wink

Je n'hésiterai nullement à me tourner vers le staff afin de me guider dans les couloirs et passages secrets menant à la plus parfaite des fiches.


(Excusez mon phrasé du moment, je viens de tâter un policier assez haut en couleur et britannique x) )
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Juin - 9:31
Élégance Vinéor
Emissaire de Bauge à Castelcerf
avatar
Messages : 11
Localisation : Castlecerf
Double post navré afin de prévenir de ma fiche achevée
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Juin - 22:16
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 156
Bonsoir,

Alors quelques petites précisions ou corrections, rien de bien méchant :

" Les vifs que je désirais ardemment leur fin en tout genre se réaliser, mes moqueries, menaces enfantins et autres...Ce fut une période que je qualifierai comme le commencement de l’ombre et des coups en coulisses." Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire là... c'est très obscur.

L'accident : s'ils sont tous les deux concentrés sur le vif, ils perçoivent leurs alentours de manière extrêmement précise. Et loin ! Donc si ce n'est Elégance, au moins Charme, appartenant au Lignage, aurait senti la troupe les encercler.

Alors apparemment, Charme serait un Pie. De ce fait, serait-il possible de rendre ça bien clair ? Oui si c'est un ancien membre du Lignage il appelle sa magie ainsi mais pour quelqu'un ne connaissant pas l'univers... ça peut prêter à confusion.

'Tombas' => tombais.

" Je fus" => je fis

Petite note : dans source de l'avatar, il s'agit de mettre le nom du personnage représenté et l'artiste ou l'oeuvre originale quand c'est connu Wink Pour toi Ichabold Crane de Sleepy Hollow.

Voilà rien de bien méchant ! Tout le reste me convient.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juin - 15:24
Élégance Vinéor
Emissaire de Bauge à Castelcerf
avatar
Messages : 11
Localisation : Castlecerf
En effet, merci de ces précisions ^^

Je change à présent la source. Néanmoins le reste est bel et bien modifié. Enfin j'espère que cela suffit à éclaircir les zonés obscures
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juin - 19:04
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 156
Bonsoir,

alors, merci pour les quelques modifications apportées.

Toutefois, vu collégialement en staff, nous estimons que la partie de l'attaque manque de cohérence par rapport au niveau de vif du pj Charme. Celui-ci, tout vifier qu'il soit, est apparemment un membre entraîné et versé dans l'enseignement du Lignage. Son vif est donc particulièrement affûté, ils sont dans une clairière déserte, une troupe les encerclant, les prenant en tenaille sera clairement ressentie par ce PNJ... et sa seule réaction face à ce danger imminent est un message par le vif ? Il n'essaye pas de convaincre Opportun et Elégance de fuir, sur n'importe quel prétexte (par exemple, le calme soudain des environs car les animaux se taisent et se cachent à l’approche d'intrus) ? Cela nous parait vraiment, vraiment bizarre. En plus ce passage n'est pas très clair car nous ne comprenons pas la même chose : Charme emmène-t-il seulement Élégance ou est-ce Opportun et Charme qui emmènent l'adolescent ?

Par ailleurs, Élégance va travailler pour Altier de Beaulieu, commandant Pie en Bauge. Comment se sont-ils rencontrés ? comment a-t-il gagné la confiance du commandant ? Ces questions méritent un petit éclaircissement.

Bon courage pour la suite.

Ceux-qui-savent.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Juin - 12:57
Élégance Vinéor
Emissaire de Bauge à Castelcerf
avatar
Messages : 11
Localisation : Castlecerf
rectification apporté
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Juin - 16:15
Eda
Celle qui aide
avatar
Messages : 105
La modification concernant l'attaque est bien plus claire et plus logique au vu des compétences de Charme.

Il te reste à mettre quelques mots sur Altier de Beaulieu. Si tu as besoin de peaufiner ça sur Discord avec moi, c'est pas un soucis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juin - 9:57
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 156
Bonjour bonjour !

Je voulais savoir où tu en étais, si tu as besoin d'un coup de main ou d'un délai.

Tiens nous au courant de ton avancée !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Juil - 11:54
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 156

C'est tout bon désormais. Te voilà VALIDÉ!


Pour te lancer à l'aventure, voici quelques adresses utiles : les journaux de bord sont ici, tu y trouveras les notes des héros déjà validés, leurs jeux en cours et terminés : surtout n'hésite pas à faire le tien !
Pour demander un jeu justement, c'est par ici que cela se passe, tu peux aussi solliciter les Dieux si tu désires jouer avec un PNJ.
Enfin, n'oublies pas de poster ton suivi joueur qui sera valable pour tous tes personnages, que nous sachions un peu qui se cache derrière l'écran et surtout pour prévenir de tes éventuelles absences.
Mais surtout le plus important: va vite rescenser ton avatar et ton prénom afin de rester à jamais unique !

Bon jeu Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches :: Pies-