Lun 30 Avr - 14:04
Fidèle
avatar
Messages : 4
Fidèle
Source de l'image : inconnue

Âge : 33 ans
Origine : née sur les routes en Bauge, elle vit désormais en Rippon
État civil : épouse de tous
Profession : faiseuse de talismans

Et Vous ?

Pseudo Joueur : Kelda
Âge : 21 ans
Votre chemin jusqu'ici ? : par Corvus Corax
Autre : jsuis trop contente d'avoir trouvé un forum sur cet univers Very Happy
DESCRIPTION PHYSIQUE
1m55 ● 65 kilos ● Plantureuse ● Rousse ● Yeux verts

Bien que petite en taille, Fidèle ne passe que rarement inaperçue. Vêtue de tissus aux couleurs vives qu'elle aime superposer pour y cacher un maximum de choses, et bardée d'amulettes plus ou moins visibles, elle se fraye un chemin dans le monde pieds nus dans la poussière. Elle a une démarche sautillante, même si elle traîne un peu la patte et se parle toute seule d'une grosse voix éraillée semblable à celle d'un corbeau. Ses yeux verts perçants, au regard vif et intelligent ainsi que son visage harmonieux contrastent avec l'apparence de vieille folle qu'elle veut se donner pour être plus crédible dans son rôle de sorcière. Mais Fidèle est jolie et cela ne peut pas vraiment se dissimuler. Alors elle garde une attitude repliée, tête basse et capuche pour ne pas trop se faire remarquer par son minois. Son penchant pour les gourmandises lui a donné un confortable embonpoint, dissimulé sous les couches de cotonnades aux couleurs improbables.

CARACTÈRE
Mystérieuse  ● Protectrice  ● Fausse  ● Fine ● Rancunière

Fidèle est tout à fait saine d'esprit, malgré ses façades de mystique échevelée. Un masque destiné à sa protection: moins son entourage se méfie d'elle, moins elle est en danger. Elle se cache derrière son tapage, s'abrite derrière sa folie simulée et pousse le vice jusqu'à parler d'elle à la troisième personne. Si elle tombe le masque, quand les pécores ne regardent pas, elle est d'une compagnie agréable même si elle se montre parfois mesquine.
Fidèle aime garder ses secrets, ainsi, elle n'exerce jamais sa magie en publique. Si elle fabrique une amulette, elle le fera hors du regard de la personne à qui elle est destinée. Et si elle s'aventure à lire la main de quelqu'un, exercice qu'elle maîtrise moins bien, ce ne sera pas sur la place publique. Parfois, elle révèle des bribes d'informations à demi-mot, mais surtout pour le plaisir de piquer encore plus la curiosité de son entourage.
La sorcière a la colère lente mais la mémoire vaste. Elle n'oublie jamais un affront et cherche toujours un moyen de le rendre, de préférence démultiplié. Elle peut se montrer particulièrement douée dans l'exercice si le besoin s'en fait ressentir. Mais malgré tout, elle a bon cœur et peut être une main secourable pour ceux qui en ont besoin.


BIOGRAPHIE

La mère de Fidèle avait pour nom Sereine et n'avait jamais ressentit le besoin de se fixer quelque part. Elle errait sur les routes, parfois en chantant, parfois en lisant dans des paumes pour quelques pièces. Elle n'avait qu'une vague idée de qui pouvait bien être le père de sa fille, mais cela ne semblait pas la perturber outre mesure. La chiromancienne avait donné naissance à son enfant dans un champ, seule et s'en tira miraculeusement de même que le nouveau-né. Elle lui donna le nom de Fidèle, non pas pour qu'elle soit acquise à un homme, à un royaume ou une idée, mais à elle même. Qu'elle sache se protéger, prendre soin d'elle et se chérir sans avoir besoin de personne.
Sereine s'aperçu vite qu'élever un enfant sur les routes était compliqué et décida de s'établir quelque part. Elles furent accueillies un temps chez sa sœur cadette, Sauge. Celle-ci vivait dans un petit village de Rippon, se partageant entre la fabrication de talismans et de remèdes à base de plantes. Sereine ne s'acclimata jamais à une vie sédentaire, elle trouvait souvent des excuses pour s'offrir des petits voyages qui duraient de plus en plus longtemps. Elle laissait Fidèle à Sauge sans faire preuve du moindre remord ou de la moindre douleur liée à la séparation. Sereine était une feuille volante au vent, incapable de se fixer et elle était absente toute la moitié chaude de l'année. Les guerres, les troubles et tous les dangers du monde ne la ralentissaient même pas.

Fidèle grandit donc dans le giron de sa tante Sauge, plus calme que sa sœur aînée. L'art de se cacher, de ne pas montrer entièrement ce qu'on est réellement fut une des première choses apprise par l'enfant. Garder le secret sur ce que faisait sa tante, ne pas expliquer comment elle le faisait ni pourquoi. Alors, depuis son plus jeune âge, Fidèle apprit à se faire passer pour folle. Ainsi même si elle laissait échapper une information que Sauge ne voudrait pas qu'elle divulgue, on ne la prenait pas au sérieux. Cette parade lui apportait un certain réconfort qui lui permettait de se concentrer sur les choses importantes, comme apprendre tout ce que sa tante savait.
Fidèle était complètement hermétique à l'art de la chiromancie, que sa mère tentait de lui apprendre lors des hivers qu'elle passait avec elles. Mais elle avait une intuition extrêmement fine qui lui permettait de se montrer très en avance pour son age quand il s'agissait de fabriquer des amulettes. Elle était douée d'un certain talent pour l'accorder à la personnalité et aux goûts esthétiques de leur porteur, même si elle ne lui avait parlé qu'un court moment.
Par ailleurs, Sauge lui apprenait également les propriétés des plantes. Il n'y avait besoin d'aucune magie pour être capable de soigner un rhum ou une infection avec des simples, juste d'un peu de mémoire et d'une bonne faculté d'analyse. Deux qualité que Fidèle avait, et avant d'avoir dépassé les dix ans elle était capable de réciter le nom et les propriétés de dizaines de plantes des environs.

Avec les prémisses de l'age adulte, lui vint la compréhension claire des rapports tendus entre les différents membres de sa famille. Sereine culpabilisait de vivre aux crochets de sa sœur et de lui abandonner sa fille, aussi, elle les noyait sous son affection lors de ses rares moments de présence. Et ce malgré la distance mise par Sauge qui prenait de haut l'irresponsabilité de son aînée. Prise entre les deux parties de ce conflit larvé, Fidèle choisi celui de la femme qui l'avait élevée. Elle se montrait froide et désagréable avec sa mère, qu'elle appelait par son prénom. Elle lui en voulait de l'avoir abandonné, et d'avoir ainsi chargée Sauge de son éducation, elle qui n'avait jamais voulu d'enfants. Même si sa tante l'avait chérie et avait prit soin d'elle avec la plus grande attention, Fidèle considérait que c'était une responsabilité que sa mère aurait dû prendre.
Le conflit ne fut pas bien long. Un automne, Sereine tarda à revenir et finalement ne se montra pas de tout l'hiver. Le début du printemps passa et enfin quelqu'un remit la main sur la chiromancienne. Un laboureur d'un village voisin l'avait retrouvée morte gelée dans un champ qu'il n'avait pas visité depuis plusieurs mois. Vu l'état du corps, elle était là bas depuis au moins autant de temps. Chez Fidèle, la consternation prit le pas sur la tristesse: encore une fois sa mère l'abandonnait, et parce qu'elle avait été trop fière et trop stupide pour demander l'hospitalité! La rancœur ne céda jamais au chagrin, encore aujourd'hui, elle en veut à Sereine et ne se rend jamais sur sa tombe.

Sauge, elle, se mit à dépérir. Enfermée dans le mutisme, elle ne se levait le matin que pour aller s’asseoir sur son fauteuil près de la cheminée et Fidèle devait insister pour qu'elle mange. A l'âge de quinze ans, ce fut à son tour de charger leur âne tous les matins aux aurores pour aller fabriquer et vendre des amulettes sur les marchés. Au départ, la jeune fille tenta de se présenter telle qu'elle était, mais elle se rendait bien compte que les badauds passaient devant elle sans s'arrêter. Et même ceux qui voulaient se porter acquéreur pour un talisman ne la prenaient pas au sérieux à cause de son jeune âge. Alors Fidèle se remit à jouer les aliénées: le dérangement mental semblait paradoxalement pousser les gens à faire confiance à ses talents magiques.
Au fil du temps, elle affina de plus en plus son personnage et La Fidèle, une vieille folle toujours cachée sous une capuche, fut bientôt une silhouette connue de tous les marchés de la région. Aux antipodes, donc, de l'invisibilité qu'elle avait en tant que fillette de quinze ans. Et ses amulettes étaient efficaces, qui plus est, lui assurant une certaine renommée dans le milieu.

Au sein de son propre village, Fidèle est toujours restée un peu marginale. Elle habite toujours avec sa tante, dans une maison à l'écart. Additionné à son double-jeu perpétuel, cette situation la met dans une position ambivalente où elle participe à la vie de la communauté sans vraiment en faire en partie. Elle entra dans l'age adulte sans que cela ne change réellement grand chose dans sa vie, qui n'évolua pas vraiment. Sauge s'était finalement remise à parler, toutefois, elle passait ses journées assise devant la maison à fixer sans le voir le paysage si personne ne lui faisait la conversation. La vieille ne se remit jamais tout à fait de la mort de sa sœur et demandait beaucoup d'attention à Fidèle. Mais si à son échelle le statu-quo régnait, le monde ne s'était pas arrêté non plus. Elle avait vingt-six ans quand la Guerre Rouge éclata.

S'en suivi six années de terreur: son village dans les collines, à une vingtaine de kilomètres de la mer était relativement à l'abri. Mais elle était souvent obligée de se rendre dans des marchés éloignés pour gagner de quoi survivre. Partir deux jours ou plus était déjà compliqué: Sauge serait particulièrement vulnérable en cas d'attaque. Et impossible de l'emmener où que ce soit, elle refusait de franchir les limites de son potager. Mais le danger commençait réellement après, au bord des routes et dans les villages plus proches de la côte. Fidèle vit des visages familiers disparaître et des fosses communes encore ouvertes, remplies de cadavres. Elle en garde un arrière goût amer dans la bouche et une certaine paranoïa qui alimenta sans qu'elle s'en rende compte son personnage.

Mais Fidèle veut désormais profiter de cette paix relative qui règne enfin, de pouvoir emprunter une route sans craindre d'être massacrée. Elle continue sa vie là où elle l'avait laissée six ans plus tôt, sans penser à l'avenir et du coup sans s'en inquiéter.


MAGIE

Mage ou non Mage : Sorcière des haies
Quel rapport à la Magie ? : un don des Dieux probablement. Fidèle n'a pas vraiment d'avis, elle se contente de se réjouir d'avoir elle même des aptitudes qui assurent sa subsistance et ne se mêle pas des autres formes de magie, jugeant que ça ne la regarde pas.
Niveau de Magie : Sorcière des Haies confirmée
Information(s) complémentaire(s) : Fidèle ne cherche pas à être spécialisée dans un domaine en particulier, même si elle pense ses remèdes de plantes comme des "talismans liquides" et se concentre sur la santé. Elle tient à être polyvalente et ainsi d'être en mesure de concevoir toute sortes d'amulettes.


OPINIONS

Le Roi et la famille Royale : un chef, un autre, qu'est ce que ça change? Fidèle en a connu deux, et n'a pas vu de différence à son échelle
Votre Duc, votre Duché : elle apprécie sa tolérance à l'égard de la magie, qui lui permet d'avoir presque pignon sur rue. Autrement, elle se tiens à l'écart et paye ses impôts de bonne grâce pour ne pas se faire remarquer.
Les Pies ? : beaucoup de bruit pour rien, ils portent bien leur nom! Fidèle n'a jamais voyagé et juge les faits à la hauteur de la politique tolérante de son duché au sujet des vifiers. Leurs méthodes lui paraissent donc bien exagéré pour des persécutions qu'elle considère marginales.
L'ouverture du Royaume aux étrangers ? : la méfiance est de mise, au sortir des guerres mais tant qu'elle peut vendre quelque chose à quelqu'un, elle le fait peu importe d'où vient le client.


COMPETENCES

Lecture, écriture, calcul : Fidèle sait compter, suffisamment pour rendre la monnaie en tout cas. Elle lit à peu près correctement mais ne sait écrire que son propre nom.
Capacités Intellectuelles :
-Rebouteuse: capacité à traiter des symptômes d'affections bénignes (toux, fièvre, blessures superficielles, etc) principalement avec des plantes. Formée durant l'enfance, puis une quinzaine d'années de pratique réelle.
-Faiseuse de talismans: selon l'effet désiré et le futur porteur, assemble en amulettes divers éléments comme des pierres percées, des pendants en étain et des fils adroitement noués. Ils remplissent souvent les besoins des éleveurs et des laboureurs: protéger un nouveau-né un peu fragile, éloigner les prédateurs des troupeaux, se garder des accidents, etc. Formée durant l'enfance, puis une quinzaine d'années de pratique réelle.
-Déguisement: enfant, Fidèle faisait mine d'être simplette devant les inconnus, ainsi ils lui fichaient la paix. Adulte, elle a affiné son personnage: tant qu'elle ne lève pas la tête, elle passe pour une femme bien plus âgée et passablement dérangée. Sous estimée par les passants, elle se sent moins en danger. Dix ans de pratique
Aptitudes Physiques :
-Marche à pied: Fidèle fait des kilomètres pour aller de marché en marché et l'âne sert à porter les marchandises, pas elle même. Elle marche vite et sans trop se fatiguer même sur de longues distances. Elle a toujours eut à couvrir de grandes étapes d'abord avec sa tante, puis seule.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Avr - 20:09
Liberté Sangréal
Héritière de Labour
avatar
Messages : 93
Localisation : Castelcerf, en théorie
Bonjour et bienvenue à toi !

J'espère que tu te plairas parmi nous Si tu as des questions sur quoi que ce soit, n'hésite pas à demander ! Le Ménestrel ou Eda te répondront volontiers (oui, là, j'ai la flemme de changer de compte, j'avoue).

Bon courage pour ta fiche en tous cas !

_________________
Je parle en #aa2908

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 1:06
Capuche
Assassin redouté
avatar
Messages : 57
Localisation : Dans le Sud. Mais mon cœur reste chez les Vikings !
Bonjour Fidèle et bienvenue à toi !

J'espère que tu te plaira parmi nous^^

_________________
Il n'y a pas de tyrans, il n'y a que des esclaves. Si personne n'obéis, alors personne ne commande.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 4:35
Canaille
Louve de Mer peu fréquentable
avatar
Messages : 25
Localisation : En mer, sur le royaume d'El
Bienvenue par ici matelot
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 13:29
Fidèle
avatar
Messages : 4
Hey merci tout le monde :3
Bah justement j'avais déjà une question! La source de mon avatar est complètement introuvable, j'ai fait plein de recherches par image, la première occurrence est sur un site de fond d'écran qui ne mentionne pas l'auteur... Est ce qu'il faut que j'en change du coup?
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 13:42
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 113
Bonjour,

Non c'est mieux si tu sais mais si tu ne trouves pas, pas de soucis. Mets seulement "source inconnue" cela suffira.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 13:42
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
avatar
Messages : 122
Localisation : Castelcerf
Bienvenue parmi nous Fidèle ^^

Contente de voir que l'un de nos partenariats nous a ramené une nouvelle tête

Liberté a oublié de préciser que tu pouvais aussi retrouver tout le monde sur le Discord du forum (une sorte de chatbox détachée du forum) pour toutes questions ^^

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 19:55
Fidèle
avatar
Messages : 4
J'avais déjà repéré le discord, jvous y rejoindrais certainement dans les prochains temps ^^

Bon voilà j'ai terminé, à l'exception du champ "niveau de magie" du coup!
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 14:54
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 113
Bonjour à toi !

Alors pour moi tout est bon mais j'aimerais te faire remarquer deux points :

- déjà l'intrigue du forum est centrée sur Castelcerf, donc à Rippon, tu pourrais te retrouver un peu esseulée.
- les sorcières des haies ont un pouvoir reconnu (c'est une magie avérée) par la population donc il n'y a pas de réelle nécessité à agir comme une bohémienne fantasque. Certes la noblesse, certaines personnes vont aller dire que ce sont des contes de bonne femme, etc, mais cela reste une minorité. Cela ne veut pas dire que tu ne peux pas la jouer ainsi, simplement qu'il y a sans doute nombre de sorcières des haies qui officient chez elles ou en boutique de la même manière que l'on vendrait des rubans ou des fleurs.

Oh, et il y a des talismans accordés sur une personne (c'est quand même mieux avec la personne face à soi pour peaufiner les ajustements) et des talismans généraux (genre pour éloigner les limaces du potager). La chiromancie est aussi innée normalement que la fabrication des talismans, mais comme pour toute magie, ton personnage peut y être moins sensible au profit de la fabrication des amulettes.

Je te laisse donc soit me confirmer que tu laisses ta fiche tel quel soit apporter des corrections si tu le désires au regard de ces remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 15:37
Fidèle
avatar
Messages : 4
Jvais faire des modifications au niveau du duché alors ça va me prendre un peu de temps!

Alors effectivement l'idée c'est plus qu'elle se protège au sens large, pas spécifiquement pour ce qui est de cacher sa magie. Je vais en profiter pour appuyer un peu ce coté là et aussi nuancer son rapport à la chiromancie!

Donc effectivement je vais modifier quelques trucs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 14:22
Eda
Celle qui aide
avatar
Messages : 53
Bienvenue Fidèle Smile

J'espère que tu t'en sors des quelques modifications demandées par le Ménestrel.

J'en profite pour te rappeler d'aller signer notre règlement afin que l'on puisse ensuite te valider sans soucis lorsque la fiche sera ok.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches-