Edera Venleaf, fille de marchand terrilvillien

 :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches :: Non-Mages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 2 Avr - 13:27
Edera Venleaf
Terrivillienne égarée ?
avatar
Messages : 26
Localisation : Tout à l'Est ;)
Edera Venleaf
Sandara / Deviantart



Âge : 18 ans
Origine : Habitante de Terrilville
État civil : Célibataire
Profession : Fille de marchand

Et Vous ?


Pseudo Joueur: Vous pouvez m'appeler Edera, ça sera plus simple.
Âge :  27 ans
Votre chemin jusqu'ici ? : J'ai fouillé la toile à la recherche d'un forum tel que celui-ci. Et je l'ai trouvé !
Autre : Très contente d'être là et à votre service si besoin !




DESCRIPTION PHYSIQUE

1,69 m ● 57 kilos ● Fine et délicate ● Cheveux brun sombre ● Yeux brun-vert

Aux premiers abords, cette jeune femme pourrait paraître fade et sans atouts. Timide, elle préfère rester silencieuse et se fondre parmi les autres plutôt qu'on la remarque. Dans une foule, elle est quasiment indécelable et lorsqu'on la croise, il est rare de réussir à se souvenir de ses traits, tant ils sont fugitifs à l'esprit. Seuls ceux qui s'arrêteraient et prendraient le temps de l'observer pourraient déceler chez elle une beauté à couper le souffle, délicate et enivrante, à la manière d'une plante grimpante, vivace et sinueuse.

Ses cheveux noirs et lisses encerclent son visage étroit et ovale, tout en contrastes avec son teint rose et légèrement doré, typique de Terrilville. Ses yeux sont cernés de longs cils sombres et sertis d'iris bruns aux reflets verveine. Les expressions de son visage sont très souvent indéchiffrables, passant du soucieux à l'orgueil pour être la plupart du temps, plaqué sur ces traits fins, un simple sourire, affable et modeste. Un nez mince et droit, une bouche aux lèvres charnues et des sourcils francs achèvent le portrait de cette adolescente encore peu affirmée.

Raffinée, Edera a une attitude polie et courtoise avec ceux qu'elle méconnait. Elle peut toutefois devenir très familière, voire grossière, dès lors qu'elle connait davantage son interlocuteur. Sa démarche lente et sa maladresse connue de tous font d'elle une personne à l'aspect fragile et peu déterminé. Élancée et fine, elle n'a aucune résistante à la maladie et il n'est pas rare pour elle d'attraper un rhume durant l'hiver et à l'automne. Pendant les belles saisons, l'adolescente est souvent sujette aux allergies et il est fréquent que sa peau un peu trop délicate soit piquetée des piqûres d'insectes et des brûlures dues au soleil.

L'adolescente est à l'aise avec la mode de son époque, celle-ci provenant de plus en plus de Jamailla. En dépit de cela, Edera se soucie de sa réputation et n'ose jamais arborer des tenues qui pourraient faire penser qu'elle n'est pas issue d'une bonne famille ou égayer un peu trop fortement la gente masculine. La jeune femme prend un soin tout particulier à mettre en avant le collier du désert des pluies que son père lui a offert : elle le porte chaque jour, dans l'espoir qu'ainsi elle pourra démontrer la beauté de ces bijoux rares à des acheteurs potentiels.    




CARACTÈRE


Discrète ● Fière ● Cultivée  ● Un peu mythomane ● Attachée aux traditions

Ce qui caractérise Edera, c'est la mesure avec laquelle elle réfléchit toutes ses relations et ses actions. Posée et sensible, la demoiselle n'aime pas faire de vagues et souhaiterait plutôt qu'à sa mort, on se souvienne d'elle comme d'une personne talentueuse à la conduite irréprochable et agréable. D'aucuns diraient qu'Edera a une personnalité peu marquante ou sans intérêt. En effet, face aux événements, elle aurait tendance à rester en retrait et parfois à rater le coche. Elle préfère rester discrète et penser à ces futures manoeuvres plutôt que d'agir immédiatement.

Pour se faire des amis ou bien voir dans la société, Edera enfile parfois le rôle d'une personne pleine de confiance en elle. Cela lui permet de paraitre plus intéressante ou enviable. Elle aime raconter des petites anecdotes qui ne sont pas toujours vraies et parfois même s'inventer une autre vie plus palpitante ou des pouvoirs surnaturels. La jeune femme ne se permet toutefois cela que dans ses relations non professionnelles.
 
Dans le cadre de son travail de négociante, Edera cherchera toujours à être confiante et digne de confiance. Pour ce faire, elle aura besoin de rester terre à terre et fiable avec elle-même et ses clients.

Quand Edera s'éprend de quelque chose (ou de quelqu'un), la jeune femme peut se montrer à la place de son flegme habituel impulsive, possessive et butée. Inlassable, elle cherchera à obtenir - toujours en toute discrétion toutefois - ce qu'elle désire de toutes ses forces et ne s'arrêtera qu'une fois son but atteint.





BIOGRAPHIE

Edera est née le 12 Brunissante en 1027, à Terrilville. Issue de l'union de deux familles marchandes bien implantées au conseil, Linea Kenvrit et Bermerald Venleaf, elle est la cadette d'une fratrie de quatre enfants.
 
Sa famille vit de la vente, soit d'objets précieux venus du désert des pluies, soit des produits issus des récoltes, ensuite importés dans des pays lointains tels que les Six-duchés ou Jamailla.

Si Linea s'occupe de faire fructifier les cultures du domaine, Bermerald quant à lui, comme tout bon marchand, sillonne les mers en tant que propriétaire de la Vivenef familiale. Impetuos, la proue du navire, a été sculpté avec l'aspect d'un homme barbu et massif, doté d'un fort caractère et d'une prédisposition pour l'humour gras. Ses yeux peints d'une couleur mordorée et ses cheveux poivre et sel font parfois penser à Edera à son grand-oncle Joss Kenvrit, ce qui l'impressionne grandement (ce dernier était loin d'être sympathique). Pour commander le navire, Bermerald a engagé Gernaht, un capitaine fiable, ainsi qu'un équipage compétent et de confiance. Déléguer la navigation permet à Bermerald de se concentrer sur ces missions premières en tant que négociant, à savoir la relation client, la stratégie des achats et la vente au meilleur prix.

L'enfance d'Edera est sans surprise. Égale à elle-même, elle l'a vécu en toute discrétion. Ses deux soeurs, Neith et Alinea, ainsi que son petit frère, Anemos, ne l'intéressaient pas et eux-même l'évitaient, la trouvant très peu digne d'intérêt. Proche de ses parents, Edera aimait aider sa mère à tenir les comptes et faire le tour de la propriété, mais son moment favori restait l'été, quand son père rentrait de voyage. Il lui rapportait toujours les plus belles soieries et de magnifiques objets venus du monde entier. Ce retour signifiait de longues soirées en famille, sur la terrasse de leur demeure pour écouter les récits de voyage du chef de famille. À ce moment-là, toute la famille formait une cohésion, comme une meute rassemblée pour s'aimer, rire et se soutenir pour toujours.

En grandissant, il était clair pour Edera qu'elle préférait davantage la compagnie des adultes ou des livres plutôt que celle, bruyante, des enfants de son entourage. Elle aimait entendre les histoires parfois saugrenues de navigation que lui contait son grand-père et appréciait même davantage la compagnie apaisante de sa nourrice qui lui faisait ses leçons, chantait avec joie et l'aidait à se vêtir.

Malgré une certaine solitude dans son enfance, Edera avait bien une amie de son âge, Azalée, mais celle-ci dût suivre sa famille quand elles avaient 9 ans. Les deux jeunes filles continuèrent de s'écrire pendant un temps, sachant toutefois pertinemment qu'elles ne se reverraient sans doute jamais. Elles finirent par se lasser ; cela fait maintenant 4 ans qu'Edera n'a plus de nouvelles de son amie, qui à priori résiderait désormais quelque part dans les Six-duchés avec ses parents.

Une fois devenue adolescente, Edera a mieux compris les relations avec les autres. Elle put trouver un moyen de se faire apprécier des autres filles de marchands, en mettant en avant sa maturité. Les garçons quant à eux la fuyaient ; impressionnés peut-être par sa droiture et son caractère placide.  

Quand Neith fut en âge de partir en voyage avec le père, Edera sentit grandir en elle une jalousie sans nom, rêvant silencieusement de partir elle aussi au loin. Plongée dans la lecture de récits d'ailleurs, elle développa un imaginaire riche, peuplé de créatures étranges et de contrées toutes plus différentes les unes que les autres. Elle suffoquait d'envie à l'idée de partir de la baie des marchands, assouvissant son extrême impatience par la lecture de tous écrits pouvant relater de l'ailleurs.

---

Il y a de cela quatre mois, Bermerald et ses deux ainées, Edera et Neith, sont partis en mer pour la vente de pierres précieuses anciennes, du blé et des raisins récoltés par Linea. Ils viennent d'accoster dans le port de Bourg-de-Castelcerf, où ils logent chez de vieux amis de la famille Venleaf, de riches bourgeois nommés Lardevin et originaires de Rippon. Bermerald espère marier l'une de ses deux filles à l'ainé des fils Lardevin, Espiègle. Edera se doute des désirs cachés de son père et fait de son mieux pour être agréable sans pour autant faire mine de s'intéresser à Espiègle, malgré son aspect désirable.

D'autres enjeux primordiaux la tracassent. En effet - Sâ en est témoin -, en tant que fille cadette, Edera a très vite été en lice avec sa grande soeur Neith pour l'héritage de la Vivenef et de l'entreprise familiale. Neith, âgée aujourd'hui de 23 ans, a suivi Bermerald dans ses nombreuses expéditions depuis ses 17 ans.

Pour Edera, il s'agira de son tout premier voyage hors de Terrilville et elle est résolue à prouver à son père qu'elle est toute désignée pour la succession de l'entreprise familiale. En effet, sa soeur ne démontre aucun intérêt pour la Vivenef et réfléchit même à une façon d'éviter d'avoir à passer sa vie dessus lorsqu'elle en héritera. Ce serait un véritable affront du point de vue d'Edera, qui pense qu'une Vivenef devrait toujours rester en mer, tel un atout pour l'ensemble de la famille propriétaire. La jeune fille voudrait pouvoir devenir amie avec la proue du bateau, mais ce n'est pas simple. Compte tenue de sa timidité naturelle et du caractère capricieux de la Vivenef, Edera sait qu'elle a du chemin à faire avant de gagner la confiance du bateau.

Edera souhaiterait par ailleurs réussir à vendre plus d'objets que sa soeur pour un meilleur prix aux duchéens, afin de prouver à son père ses capacités de future négociante. Pour ce faire, Edera prévoit de se familiariser avec les us et coutumes des Six-duchés. Il est dans ses objectifs de se créer un réseau professionnel profitable, notamment en sortant le plus possible dans des soirées à la mode organisées par les jeunes bourgeois au sein de la cour.

MAGIE

Mage ou non Mage : Edera ne maîtrise aucune magie. Pourtant, elle se dit douée de talents divinatoires auprès de ses amis de la bourgeoisie. Elle note parfois ses rêves, qu'elle fait semblant d'interpréter. Il est certain toutefois qu'elle fait cela plus par jeu ou pour attirer l'attention que par conviction.

Quel rapport à la Magie ? : Elle suit le courant de pensée qui définit l'Art comme une magie noble et le Vif comme une magie impure et dangereuse. Au fond d'elle-même, Edera souhaiterait pouvoir acquérir l'Art (ou tout autre magie à l'exception du Vif), ce qui lui permettrait de se sentir plus forte et utile dans la société.

Niveau de Magie : Elle ne possède aucune magie et est incapable d'en percevoir même des faibles signaux.

Information(s) complémentaire(s) : Edera est avide de savoir. Elle aimerait pouvoir s'approprier une magie, quelle qu'elle soit et à n'importe quel prix. La jeune fille a par ailleurs une bonne affinité avec la Vivenef familiale, Impetuos. Elle se sent fière à l'idée d'avoir un héritage si précieux dans sa famille et de pouvoir peut-être un jour en hériter.

OPINIONS

Le Roi et la famille Royale : Edera s'intéresse peu à la politique. Elle espère qu'aucun roi ou reine ne tentera de s'emparer de la baie des marchands pour la gouverner. Terrilville a toujours été autonome et gouvernée par la guilde des marchands, dont son père fait partie. Edera est persuadée que cela perdurera toujours - ou du moins le souhaite-t-elle fortement.

Votre Duc, votre Duché : Aucun, Edera vient de Terrilville : elle est donc une étrangère dans les Six-duchés.

Les Pies ? : N'en sait que très peu à ce sujet et ne s'y intéresse pas vraiment. Elle les voit comme un groupe terroriste qui vise plutôt les monarques des Six-duchés. Elle ne se sent donc pas du tout concernée et cela renforce par ailleurs la mauvaise image qu'elle a des personnes maitrisant le Vif.

L'ouverture du Royaume aux étrangers ? : Edera est bien sûr favorable aux échanges entre pays, ce qui facilite les transactions marchandes.

COMPÉTENCES



Éducation (lecture, écriture, calcul) : Edera a été éduquée dès son plus jeune pour être à même de tenir sa maisonnée, de gérer les affaires familiales et de négocier auprès des autres marchands. Elle est cultivée, connait les cartes du monde ainsi que le nom des denrées les plus précieuses pour mener à bien des transactions. Elle a également appris les bonnes manières et tout ce qu'une fille bonne à marier doit savoir (couture, cuisine, chant, danse, poésie, ...). On lui a inculqué qu'un sourire mêlé à des paroles courtoises peuvent parfois faire des miracles lors de transactions : elle essaye donc toujours d'être la plus affable possible lors des premières rencontres.
   
Capacités intellectuelles :   

. Argumenter et négocier / Expert :
Lorsqu'Edera a commencé l'apprentissage dans la négociation, son père et précepteur, fut tout d'abord déçu de voir qu'elle n'y trouva pas de prédispositions. D'un naturel timide et réservé, Edera n'aimait pas devoir contredire son interlocuteur pour gagner une joute verbale. Au fil du temps, toutefois et à force d'exercice, Edera est devenue peu à peu douée dans la matière et elle prend un certain plaisir quand elle parvient à convaincre son interlocuteur.
> huit années de pratique, quotidiennement

. Connaissances en géographie et histoire des peuples / Confirmé :
Edera aime l'étrange et le lointain. De sa propre initiative, elle s'est plongé dans des écrits parlants de l'ailleurs et a appris par coeur les cartes du monde, pour la navigation ou l'exploration de nouvelles contrées, que son père a pu acheter au prix fort pour lui faire plaisir. Edera éprouve une grande tristesse à savoir que tout n'a jamais pu être cartographié et qu'une grande partie du monde restera peut-être à jamais inconnu et inexploré.
> six années de pratique, de manière assidue

. Apprendre de nouvelles langues / Niveau hétérogène :
Edera nourrit un appétit et une curiosité certaine pour l'ailleurs. Tout ce qui lui est étranger lui parait incroyablement attirant et c'est pourquoi l'apprentissage d'une nouvelle langue est un passe-temps qu'elle affectionne. Son père lui a fait parvenir de nombreux ouvrages étrangers à traduire et elle y passe de nombreuses heures. Edera connait ainsi des rudiments d'outrîlien, possède de bonnes notions de chalcédien et de duchéen et maîtrise le jamalien populaire. Elle souhaiterait pouvoir apprendre le chyurda.
> cinq années de pratique

. Connaissances des denrées et épices / Bon niveau :
Depuis le début de son adolescence, elle a appris à reconnaitre les plantes, épices, joyaux et objets qui vaudront de l'or. Elle sait feindre l'indifférence pour faire augmenter le prix d'une denrée et sait évaluer son coût exact.
> quatre années de pratique

 . Connaissances des navires / Apprentie :
Depuis qu'elle est partie de la baie des marchands jusqu'au Royaume des Six-duchés, Edera s'est rendue compte que bien qu'elle ait vécu pratiquement toute sa vie près d'un port, elle ne possède aucune connaissance sur les bateaux. Elle s'entraîne depuis son départ à apprendre les différences entre les différents bateaux et a essayé d'observer les marins pour obtenir des notions de base en navigation (mais elle se faisait souvent chasser lorsqu'elle trainait sur le pont). Elle ne s'entend pas très bien avec Impetuos, la proue de la Vivenef familiale : celle-ci possède une personnalité forte qui impressionne beaucoup Edera.
> quatre mois d'observation
   
Aptitudes physiques :

. "Arts du raffinement" (violon, chant, danse de couple, couture, mode, cuisine) / Bon niveau :
Edera doit subir tout un tas de cours, plus ennuyeux les uns que les autres, depuis qu'elle est en âge de se marier. Elle a ainsi appris à jouer d'un instrument, coudre ou cuisiner, sans pour autant y mettre toute son énergie. Edera voit le mariage comme une contrainte et espère que ce temps n'est pas encore venu.
> trois années de pratique

. Équitation / Bon niveau :
Toute jeune fille de bonne famille se doit de savoir monter à cheval. Edera n'y a pas échappé et apprécie de pouvoir faire un peu d'exercice de temps en temps. Elle n'aime pas pour autant les chevaux et préfère laisser le soin des bêtes aux experts.
> neuf années de pratique, de manière occasionnelle
   
. Escrime / Novice :
Edera a suivi quelques cours avant d'abandonner, voyant qu'elle n'était pas forte du tout dans l'art de l'escrime. A des notions. Elle a fait montre toutefois d'une agilité et d'une vivacité naturelles que beaucoup lui enviaient durant ces leçons.
> quelques mois, de manière occasionnelle

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 14:54
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 135
Bienvenue à toi et ton joli personnage Terrilvillien !

Pas de soucis pour ton HTML et si tu as la moindre question, je suis à ton entière disposition. N'hésite donc pas à me poser toute question qui te passerait par la tête, ici ou en message privé.

Et puis, naturellement, bon courage pour cette fin de fiche !

Edit après vérification : Ton personnage doit avoir plus de 18 ans ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 22:02
Edera Venleaf
Terrivillienne égarée ?
avatar
Messages : 26
Localisation : Tout à l'Est ;)
Bonjour ô Ménestrel de ce monde Smile

Un grand merci pour cet accueil chaleureux !

> J'ai modifié l'âge d'Edera pour 18 ans et ait pu rectifier le html. Comme j'ai rédigé ma fiche rp dans dreamweaver & brackets, je n'avais pas accès au css ; ça a un peu tout foutu en l'air, haha !

> J'ai fini le texte de ma fiche durant ce week-end long. Donc normalement, je n'ai plus rien à ajouter - à moins bien sûr que vous ne voyez quelque chose ou ayez une remarque pour l'améliorer  Wink

> Si vous voyez des erreurs ou des coquilles dans le texte, n'hésitez pas à m'en faire part. Quand on a le nez dessus, on ne voit plus rien, malheureusement. ^^'

Je me tiens à votre disposition pour la suite ! queen
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 22:40
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 135
Merci à toi de ton enthousiasme, ne le perds surtout pas !

Alors, quelques précisions et corrections à apporter sur la fiche, principalement sur l'histoire (j'écris beaucoup, n'aies pas peur de la longueur) :

- teint clair : je n'ai rien contre, mais c'est très rare dans ces régions (autant qu'en Sicile ou à MAlte pour nous, quoi). De plus, c'est vraiment handicapant pour elle car en mer, pas de crème solaire dans les six duchés, avec la réverbération de l'eau, elle va brûler. Tu peux donc le laisser tel quel, mais elle gardera sans doute un léger hâle après les semaines de navigation et il faudra jouer les contraintes de ce trait.

- la vivenef : chose primordiale, une Vivenef ne se vend pas (normalement). L’aîné en hérite sauf décision contraire du propriétaire actuel, puisque le droit d’aînesse prévaut à Terrilville. Un membre de la famille doit également toujours être à bord de celle-ci, les vivenefs ne naviguent pas avec un équipage et capitaine tiers sans au moins une personne portant le sang de la famille qui l'a commandée et qui a versé son sang/est mort sur son pont. Neith donc n'a aucune raison de vouloir ou même de penser pouvoir revendre la vivenef, mais elle peut, en tant qu'héritière, se 'vendre' en mariage au plus offrant en espérant que la vivenef reconnaisse son époux comme un membre légitime de la famille.

- Enfance/adolescence : Ce serait sympa de développer un peu l'enfance et l'éducation de ton personnage, ses relations avec sa famille, etc. Elle n'est pas arrivée pouf comme ça à 18 ans sur le pont d'Impetuos, non ? Wink D'autant que tu la dis respectueuse des traditions etc, ce serait intéressant sans doute d'en savoir plus à ce sujet.

- Lardevin : Aucun souci pour qu'ils aient des amis PNJ (Espiègle, futur prédef ?) aux Six-Duchés. Par contre l'histoire va tourner à 90% autour de Castelcerf et Bourg-de-Castelcerf. A moins que tu n'aies un amour inconditionnel pour les Ripponais, en terme de jeu je te conseille de déplacer tout ce joli monde à Bourg-de-Castelcerf. Les Lardevin peuvent même être ripponais d'origine et installés là-bas, d'ailleurs. Tu auras plus de monde là, et Edera pourra même, en tant que fille de Marchand de Terrilville, avoir accès à la Cour.

- Magies : c'est de ma faute, mais il existe d'autres magies que l'Art et le Vif. L'Art est peu connu (et pas sous ce nom là, pas maîtrisé non plus à ce niveau) en dehors des Six-Duchés. Les autres magies, comme la lecture de l'eau, la magie du feu ou des haies existent et sont aussi courantes que dans les Six-Duchés. Il en va du même du Vif bien que le Lignage et les Pies soient propres aux Six-Duchés.

- Langues : La langue maternelle d'Edora étant le Terrivillien, dialecte du Jamaillien, la langue des Six-Duchés est pour elle une langue étrangère. Comme avec l'Outrîlien, le Jamaillien, le Chalcédien ça fait beaucoup en 5 ans, je te propose de le troquer avec le Chyurda. Le Royaume des Montagnes n'a aucune ouverture sur la mer donc il est tout à fait possible qu'elle n'ait pas eu accès à l'enseignement de leur langue. Cela te ferait sans doute un point à développer en jeu !

- Navires : Si en 4 mois elle n'a fait qu'observer et participer un peu quand on ne la chassait pas, elle n'a pas un bon niveau en capacités maritimes, elle est 'apprentie', en cours d'apprentissage. Question de sémantique pour faire la différence avec un personnage qui aurait plusieurs années (1-2 de navigation active comme membre d'équipage à part entière).

Le reste est tout bon. Comme tu peux le voir, beaucoup de points de détails mais ils ont leur importance. Je reste à ta disposition pour la suite ! Bon courage pour la correction Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Avr - 13:36
Edera Venleaf
Terrivillienne égarée ?
avatar
Messages : 26
Localisation : Tout à l'Est ;)
Wah, merci pour ces retours constructifs. On voit que tu t'es bien penché sur le sujet !

Je vais faire les modifications en conséquence dès que possible (en fin d'après-midi aujourd'hui ou demain soir), je trouve toute cette analyse très judicieuse et intéressante Smile Je ferai un 'edit' pour te signifier quand c'est bon pour moi.

Concernant la vivenef, je pensais à Parangon qui a été revendu au plus offrant, mais c'est vrai qu'il était à l'abandon de sa famille depuis des générations...

Pour les magies, bien sûr, je sais qu'il en existe d'autres, mais j'imaginais que la question se posait pour ces deux magies là surtout, puisqu'elles sont très développées dans les romans de Robin Hobb.

Question : à quand date t-on la majorité ? 18 ans, du coup ? Et-ce pareil partout ?
(Il me semblait 21 ans, à Terrilville, mais je me trompe sans doute).
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Avr - 15:23
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 135
A ton service :-)

Le cas de Parangon est effectivement particulier et nous avons délibérément pris du recul avec les romans et homogénéisé le tout pour des questions de jouabilité.

Pour la majorité, du coup, je dirais 18 ans dans les Six-Duchés et les Montagnes (ce n'est pas précisé dans les romans autant que je me souvienne), sans doute un peu moins à Chalcède (cela ne concerne que les hommes du coup pour eux) et oui de mémoire c'est 21 à Terrilville et Jamailla.

EDIT : Je suis allée apporter des modifications que tu trouveras en bas du parchemin sur la civilisation, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Avr - 22:59
Edera Venleaf
Terrivillienne égarée ?
avatar
Messages : 26
Localisation : Tout à l'Est ;)
Bonsoir,

Je crois que c'est ok pour moi. Qu'en dis-tu Ménestrel ? bom
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Avr - 10:45
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 135
Bonjour !

Ma foi, je pense que tu as bien travaillé et pris en compte mes remarques. Te voilà donc validée, jeune héroïne !

Tu peux donc visiter avec les différentes parties de la section Parés à l'aventure (demande de rp, présentation du joueur, etc...) et le forum Journaux de bord en attendant que de nouveaux horizons s'ouvrent à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches :: Non-Mages-