Les vivants sont la mémoire des morts. [pv. Charme]

 :: S'écrivent les Chroniques :: Castelcerf :: Bibliothèque, Archives, Salles d'Etude Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 6 Sep - 14:01
Ambre Dardent
Apprentie Artiseuse (Boucliers)
Ambre Dardent
Messages : 85
Localisation : Castelcerf ou Bourg-en-Castelcerf.
11 Croissante 1045.
Tour Nord, près de la Salle d'Art.
pv. Charme.

Le cours était fini depuis quelques minutes déjà mais Ambre n'était pas encore sortie de la salle : Dame Puissante l'avait retenu pour discuter avec elle de ses ressentis sur sa reprise. Cette matinée-là, la cervienne avait pratiqué avec le reste du clan d'apprentis pour la première fois depuis le tremblement de terre. Son Art était complètement remis grâce à de longues journées de repos réparatrices mais d'autres événements avaient ralenti son retour, à commencer par la mort de Perse. La jeune fille avait joué de malchance et avait perdu la vie en un clin d’œil. L'impossibilité de prévenir rapidement sa famille restée en Bauge avait forcé le clan à procéder à sa crémation. Un mois plus tard, il semblait que personne n'avait encore réussi à contacter les parents de la Rêveuse ; au-delà de leur origine modeste qui les rendait difficilement traçables, l'éventualité qu'ils aient aussi péri dans la catastrophe n'était pas exclue... au moment de la mort de Perse, les Murailles d'Ambre étaient fragilisées, le choc qu'elle encaissa fut plus fort que prévu : cela avait grandement déstabilisé la rouquine. Et puis, fin Verdissante, une autre terrible nouvelle lui était parvenue : sa sœur aînée, Obsidienne, avait elle aussi perdu la vie.

Ambre avait à présent les cheveux coupés juste en dessous de la ligne des épaules et portait toujours sa robe de deuil. Son père était lui-même venu au château pour l'informer de la terrible nouvelle, apportée par Fortuné en personne depuis Turlac. La mère d'Auguste et d'Opale avait tout mis en oeuvre pour sauver sa famille mais n'avait pas eu le temps de se protéger elle-même : au fond, cela lui correspondait tristement bien... son mari avait dû rapidement procéder à sa crémation, prévenir les Dardent aurait pris bien trop de temps. Ambre avait alors passé quelques jours en famille avec l'autorisation de Dame Puissante, des jours qui furent très durs. Son père était brisé par le deuil mais il devait gérer la reconstruction de la boutique. Stricte, effondrée par la mort de sa première fille, celle qui lui ressemblait tant, était murée dans le silence. Cette atmosphère était d'autant plus renforcée par l'absence de nouvelles de Perle et Niklaus : le couple semblait avoir pris la route des Montagnes, et depuis, plus rien. Avec l'idée qu'elle était la dernière survivante de sa fratrie, Ambre vivait avec le poids d'une grande solitude sur les épaules, un poids heureusement allégé par les autres apprentis, notamment Arcane et Charme.

Tous deux lui avaient régulièrement rendu visite au cours de ce long mois, ce qui avait considérablement réchauffé le cœur de la rouquine. Hélas, le jeune homme fut lui aussi frappé par de terribles nouvelles : Ambre n'avait pas connaissance de tous les détails mais elle savait que Charme avait lui aussi perdu de la famille dans le tremblement de terre. Après une semaine de deuil et de repos au cours duquel la cervienne lui avait tout de même présenté ses condoléances, il était lui aussi revenu en cours, vêtu de noir et les cheveux coupés très courts ; lui d'ordinaire si jovial et volontaire était devenu bien plus silencieux, un différence notable au sein du clan d'apprentis.

Dame Puissante finit par laisser Ambre partir. La jeune femme ferma la porte de la Salle d'Art derrière elle et, en relevant les yeux vers le couloir, elle vit justement Charme accoudé à une fenêtre, en train de regarder au dehors. Le ciel était couvert par d'épais nuages gris qui crachaient de la pluie de temps à autre, un temps inhabituel pour un début de mois de Croissante. La jeune femme s'approcha du ripponais : elle eut le sentiment que tous deux faisaient peine à voir avec leurs vêtements de deuils et leurs cheveux coupés. Elle l'interpella d'une voix douce :

- Comment vas-tu Charme ?

La réponse ne pouvait sûrement être que négative mais dans un tel moment, elle permettait à la personne visée de se sentir écoutée et entourée. Ambre avait conscience de la chance qu'elle avait d'avoir ses parents près d'elle contrairement à feu Perse ou à Charme. Le jeune homme se trouvait dans l'incapacité de partager le deuil avec les membres de sa famille survivants et de les soutenir ; pour une personne aussi sensible que lui, cela devait être difficile à vivre et Ambre voulait lui faire comprendre qu'elle était là pour lui comme Charme fut là pour elle après le tremblement de terre.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Sep - 23:56
Charme
Apprenti Soigneur (artiseur)
Charme
Messages : 9
Les  vivants sont la mémoire des morts. Il y a longtemps que Charme n'avait pas eu de nouvelles de Perspicace. Il a reçu la visite du prêtre qui, sur la demande de sa mère, Fleur, a trouvé moyen de le contacter. Elle sait qu'il est passé par cette caravane itinérante avant de se rendre à Castelcerf et le nom de cet homme lui a été donné par son fils. Sachant qu'avec les événements récents il va sûrement se diriger par là bas, elle lui a remis un message pour son fils dans lequel elle lui apprend ce qui s'est passé. Son père, Brun et son compagnon équidé sont tous deux décédés en forêt avec Basilic et Orme alors qu'ils étaient en train de couper du bois. Des arbres leur sont tombés dessus et ils ne les ont retrouvé que plusieurs jours plus tard. Saule et Aulne sont vivants mais ont perdu l'ouïe et elle ignore si ils pourront entendre à nouveau correctement un jour. Il n'y a que Romarin et elle qui n'ont eu que des égratignures et des blessures légères. Après la mort de Perse qui l'a déjà beaucoup secoué, Charme sent s'effondrer le monde autour de lui et tombe dans une sorte d'état second. Il passe apporter le message à Dame Puissante, faisant montre d'un étrange silence et, ne trouvant pas la force de parler, se tait avant de sortir en obtenant une autorisation de faire une pause le temps de se remettre et faire son deuil.

Charme monte directement à ses appartements et y reste le reste de la journée et le lendemain, se coupant les cheveux en signe de deuil et en se changeant. Le sourire a déserté son visage et un éclat de tristesse voile son regard alors qu'il circule dans les couloirs et cours du château à la recherche d'il ne sait quoi. Ambre et Arcane sont venues le voir, et bien qu'il ait du mal à accepter la mort de son père et ses deux frères, les plus costauds d'entre tous dans sa famille, il apprécie leur prévenance, et sait pouvoir se raccrocher à son groupe pour combler ce vide mais il lui faut pourtant se retrouver avant d'envisager quoi que ce soit et réussir à garder ses murailles en place pour ne pas polluer l'esprit des autres. Hors, pour le moment, c'est particulièrement difficile. Il lui faudra une bonne semaine pour parvenir à quelque chose de "potable" qui lui permet de se mêler aux autres apprentis sans impact dans l'Art. La séance s'est plutôt bien passée dans l'ensemble même si le jeune homme ne parvient toujours pas à se montrer égal à lui même. Il essaie de se remettre de cette perte importante mais a beaucoup de mal. Il sait qu'il aurait pu prendre plus de temps pour se reposer mais il devient dingue à ressasser les souvenirs avec ses frères et son père. Ils lui manquent beaucoup car, bien qu'il soit parti de la maison, il les aimait profondément. Il a besoin de s'occuper, de retrouver de la sérénité, et pour se faire, il ne voit qu'un moyen, continuer son apprentissage pour s'améliorer au mieux. Perspicace est reparti depuis quelques jours déjà, il a promis de prévenir sa mère que son fils va parfaitement bien et qu'il est en pleine forme malgré le deuil, qu'il lui envoie toutes ses pensées et qu'il l'aime.

Au sortir de la séance, ce jour là, Charme sait qu'il a bien fait de reprendre ses leçons. Il se poste à une fenêtre devant la salle d'Art et fixe l'horizon sans un mot, perdu dans ses pensées. Il a vu Ambre qui est revenue elle aussi et en est content pour elle. Il apprécie beaucoup la jeune femme et leur lien d'apprenti est assez fort à son sens. Entendant sa voix, il sursaute légèrement. Il ne l'a pas entendu approcher. Lui adressant un léger sourire, qui manque cruellement de joie comme avant, il lui répond simplement :


Ils me manquent mais ça va... Et toi ?

Son sourire se fane alors qu'il détourne les yeux en soupirant. Ambre est certainement celle qui a le plus perdu dans leur groupe. Il se montre sincèrement contrit en essayant de se reprendre :

Excuse moi... Accepterais tu un peu de compagnie, même si je ne te garantie pas qu'elle soit la plus joyeuse, en te baladant dans les jardins avec moi ?
[size=32]©️[/size] 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Sep - 23:36
Ambre Dardent
Apprentie Artiseuse (Boucliers)
Ambre Dardent
Messages : 85
Localisation : Castelcerf ou Bourg-en-Castelcerf.
La réponse de Charme était telle qu'Ambre l'avait tristement attendue. La jeune femme baissa légèrement le menton, penaude : c'était vraiment inhabituel de voir le jeune homme dans un tel état et elle ne pouvait nier que cela la chagrinait un peu. Même si elle ne le suivait quasiment jamais dans ses commentaires et ses discussions exaltées, l'entendre bavarder avec les autres apprentis participait à la bonne ambiance dans le clan.

La rouquine releva le nez en entendant Charme s'excuser et lui proposer une promenade.

- Ne t'excuses pas Charme, je ne suis pas de meilleure compagnie que toi.

Les deux jeunes gens n'étaient pas les seules personnes en deuil dans le château, loin de là. Beaucoup portaient le noir et les cheveux courts et cela n'était pas prêt de changer : le tremblement de terre avait secoué le pays depuis un mois maintenant mais chaque jour apportait encore son lot de mauvaises nouvelles. Ambre elle-même se savait concernée vis-à-vis de Perle : qui sait quand est-ce qu'elle saura ce qu'il était advenu de sa deuxième sœur aînée ? Pourra-t-elle seulement le savoir un jour ? La rouquine se pinça les lèvres et chassa cette pensée de son esprit pour ne pas prendre le risque de pleurer à nouveau : elle avait déjà fort à faire avec les souvenirs d'Obsidienne...

- Hélas, je crains qu'il ne fasse trop mauvais pour que nous puissions sortir aujourd'hui.

Ambre posa les yeux sur les carreaux de la fenêtre pour voir les gouttes de pluie s'écraser sur le verre. Cette vision la fit brièvement frissonner ; le froid, ça allait encore, mais lorsqu’il était accompagnée de la pluie, ce n’était vraiment pas terrible.

- Marchons, nous trouverons bien un endroit où nous asseoir et discuter... si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: S'écrivent les Chroniques :: Castelcerf :: Bibliothèque, Archives, Salles d'Etude-