Lun 6 Mai - 20:29
Céleste
Itinérante du Lignage
Céleste
Messages : 12
Céleste
Source de l'image : Google images, c'est certain, mais où exactement, je ne sais plus.

Âge : 24 ans
Origine : Duché de Cerf
État civil : Célibataire
Profession : Herboriste

Et Vous ?

Pseudo Joueur : Estrale
Âge : Majeure et vaccinée
Votre chemin jusqu'ici ? : Guidée par Adroit
Autre : Je ne connais absolument pas l'univers aussi je vous remercie de votre bienveillance concernant les petites incohérences qu'il pourrait y avoir.
DESCRIPTION PHYSIQUE
1m70● 58 kilos● Silhouette élancée et équilibrée ● Cheveux longs, bruns foncés ● Yeux bleu clair

Céleste est de type caucasien à la peau blanche, le teint frais et les joues toujours un peu rehaussées de rose et parsemé de tâches de rousseur. Son visage, de forme ovale, est encadré par des cheveux longs et d'un châtain foncé qui a tendance à s'éclaircir après une longue et régulière exposition au soleil. Elle les porte généralement lâchés sauf lorsqu'elle est amenée à chevaucher, pour cette pratique, elle les préfère tressés. Ses yeux sont aussi bleus que le ciel et emprunts d'un éclat qui alerte sur la vivacité de son esprit. Grande et svelte, on ne peut pas dire qu'elle soit très musclée. Cependant, elle compense son manque de force physique par une agilité, une souplesse et une célérité qui lui permettent de pouvoir exceller dans son domaine.  

CARACTERE
Téméraire ● Opiniâtre ● Fidèle  ● Rancunière  ● Passionnée

S'il est une qualité que Céleste possède et a su développer grâce à son environnement familial, c'est la sociabilité. Aimable, ouverte, elle aime se lier et se montrer curieuse avec autrui. Son sourire et son dynamisme lui permettent de facilement aller à l'encontre des autres. Par ailleurs, c'est également une jeune femme qui sait ce qu'elle veut et à plus forte raison ce qu'elle ne veut pas. Déterminée, elle fera bien souvent tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir ce qu'elle désire tant que cela n'implique pas que sa dignité soit en jeu car on peut mettre à son crédit (ou pas) une fierté assez prononcée. A noter qu'elle n'hésitera pas à user de mensonges si cela peut servir sa cause. Cet aspect de sa personnalité en fait une personne qui n'aime guère être confrontée à l'échec et sous-tend parfois des prises de risque que ce soit dans les gestes ou la paroles qui ont pu lui causer bien des ennuis.


BIOGRAPHIE

La naissance de Céleste n'est pas ce que l'on pourrait qualifier d’événement désiré. Elle n'est rien d'autre que le fruit d'une aventure de quelques heures entre sa mère, danseuse de corde dans une troupe de spectacle itinérante, et un badaud très probablement subjugué par la prestation et l'aura dégagée par l'acrobate. Cependant, bien qu'étant une enfant indésirée, elle n'en fut pas pour autant mal aimée. Bien au contraire. Céleste fut certes élevée sans la présence d'un père, qui ignorait tout de son existence, mais entourée par la grande famille que constituait la troupe de spectacle dans laquelle sa mère se produisait depuis déjà de nombreuses années. Ainsi, l'enfance de Céleste était-elle rythmée par les tournées dans le Duché de Cerf et parfois de Béarns. Elle grandit bercée par les chants du troubadour et chef de la troupe et ne se lassait jamais de s'étonner devant les prouesses du cracheur de feu. Cependant, aucun autre art ne trouvait plus de grâce à ses yeux que celui de l'acrobatie pratiqué en particulier par sa mère. C'est la raison pour laquelle elle lui demanda très vite de lui enseigner tout ce qu'elle savait pour qu'elle puisse devenir une acrobate aussi gracieuse et douée qu'elle.

Son entraînement débuta à l'âge de 8 ans et fut bien laborieux. La petite fille se montrait certes souple mais néanmoins très maladroite et très vite découragée de ne pas atteindre le même niveau que sa mère rapidement. Un jour, alors âgée de 11 ans et que la contrariété d'avoir de nouveau mal exécuté une figure l'aveuglait de rage, elle fit une terrible chute de quelques mètres sur un parterre de paille. Elle s'en tira avec une fracture de la jambe et ses aînés se révélèrent formels, aucune chance pour elle de pouvoir remarcher et encore moins faire des acrobaties avant un bon moment. Déçue et surtout frustrée, Céleste ne l'entendit pas de cette oreille et elle chercha n'importe quel moyen pour accélérer sa rémission. Elle alla jusqu'à se frotter énergiquement sa jambe meurtrie avec de l'ail, réputé pour soigner les maux, tout en récitant de petites "formules" pour favoriser la guérison. Il lui sembla parfois se sentir beaucoup mieux l'espace d'un instant avant que la douleur ne vienne à nouveau l'assaillir, la contraignant à la patience. Mais plus que d'une fracture, c'est surtout d'une peur panique des hauteurs dont elle écopa. En effet, une fois guérie, Céleste ne fut plus jamais capable de remonter sur une corde.

Blessée mais aussi déçue de ne pas pouvoir marcher dans les pas de sa mère, Céleste se dévoua à tout autre chose et se tourna vers les animaux. Auprès d'eux elle trouva une grande source de réconfort. A la manière d'une petite palefrenière, elle se voua avec beaucoup d'application aux soins, à l'alimentation et l'entretien des quelques chevaux que possédait la troupe. Elle s'attacha plus particulièrement au plus jeune d'entre eux, Bayard, âgé alors de 4 ans. Son caractère parfois réfractaire et sa vivacité en faisait un animal difficile à dresser. Son débourrage en avait d'ailleurs fait suer plus d'un. Il s'avéra cependant  que le courant passa facilement entre lui et Céleste. Certainement car tous deux s'avéraient pouvoir être parfois des têtes de mule.

En parallèle, la jeune fille en profita pour se mettre à l'équitation et s'en découvrit très vite une passion. Seulement, cette dernière manqua de lui coûter la vie à l'occasion d'une chevauchée au galop qu'elle crut pouvoir maîtriser. Ses faiblesses techniques lui firent perdre le contrôle de sa monture et elle manqua de tomber lourdement au sol et par conséquent de se rompre le cou, Céleste se rattrapa de justesse en effectuant une prouesse acrobatique et parvint à reprendre les rênes de sa chevauchée.

Cet épisode se révéla être l'élément déclencheur de ce qui allait devenir son domaine de prédilection. L'adrénaline qu'elle avait ressenti lors de cette expérience mais aussi le souvenir des sensations agréables qu'elle avait pu connaître lorsqu'elle s'entraînait à la danse sur corde achevèrent de la convaincre de retenter l'exploit mais cette fois-ci, sans prise de risque. Les quelques essais, bien que basiques, furent fructueux et c'est ainsi qu'elle se mit à la voltige équestre. Bayard, aussi casse-cou qu'elle, sembla prendre autant de plaisir qu'elle à l'exercice.

La pratique de cette discipline contribua à renforcer le lien qui les unissait. Les mois passant et les deux individus grandissant, ils se perfectionnèrent dans leurs techniques.  A force de pratique, il semblait à Céleste que lorsqu'elle effectuait ses figures acrobatiques et que Bayard adaptait son rythme et sa posture, ils ne formaient plus qu'un. A tel point que même en dehors de leur sessions d'entraînement, ils ne se quittaient plus. La jeune fille dormant le plus souvent à ses côtés et passant le plus clair de son temps avec lui. Cette soudaine proximité commença à inquiéter fortement sa mère mais elle se garda bien d'en faire part à son entourage.

A l'âge de 13 ans et après de longs mois d'entraînement et de perfectionnement, on accorda à Céleste le droit de se produire en public à l'occasion d'une performance dans un petit village. Elle clôtura le spectacle admirablement. Cependant, si sa prestation avait pu éblouir le public, elle s'attira également des jalousies.

En effet, le soir même, alors que le groupe d'artistes se reposaient dans la taverne du village qui les avaient gracieusement accueillis, Céleste fut victime de ce que sa mère crut au départ être une terreur nocturne. Devant l'agitation et les cris de sa fille elle parvint à la réveiller. Céleste se trouvait être dans un état de détresse et d'affolement qu'elle tenta d’apaiser, en vain. Comme sourde aux interrogations de sa mère, l'adolescente s'élança au dehors et courut jusqu'aux stalles qui avaient été mises à leur disposition pour leurs montures.

Elle dût alors se rendre à l'évidence que ce qu'elle avait craint et crut percevoir dans ses cauchemars avait eu lieu : Bayard n'était plus là. D'aucuns auraient pu pensé qu'il avait simplement mal été attaché et en avait profité pour aller faire un tour mais Céleste avait la vive impression que ce n'était pas le cas. Elle était intimement convaincue que son cheval avait était enlevé, contre son gré. Elle se rua dans la nature à sa recherche, écoutant son instinct pour le retrouver. Sa mère et le troubadour de la troupe s’élancèrent à sa poursuite. Ils la retrouvèrent finalement à la bordure d'une clairière. La jeune fille était finalement parvenue à retrouver les ravisseurs de Bayard et leur hurlait dessus comme une démone. Le petit groupe de jeunes voleurs se moquait ouvertement d'elle et semblait en jouer en s'amusant à maltraiter à l'aide d'une baguette de bois le pauvre cheval qui tentait de se défaire de leur emprise. Alors même qu'ils s'apprêtaient à intervenir, les deux adultes assistèrent alors à une manifestation surnaturelle de force qui semblait émaner de Céleste. Cette dernière, sans aucun effort, parvint à repousser ses adversaires qui, pris de peur finirent par prendre leurs jambes à leur cou permettant ainsi à Céleste de retrouver son compagnon.

Bayard avait été légèrement blessé lors de sa capture et avait contraint les artistes à prolonger leur séjour. Les adultes en profitèrent pour statuer sur le cas de Céleste dont il était à présent évident qu'elle portait en elle un pouvoir magique terrifiant et dangereux. Alors qu'elle revenait de sa corvée de bois dans la forêt, elle assista bien malgré elle à une altercation entre sa mère et ses acolytes qui insistaient pour se séparer d'elle. Ils craignaient pour leur sécurité mais aussi pour leur image. Choquée par la haine et la crainte qu'elle put percevoir dans les voix de ceux qu'elle pensait être sa famille, elle laissa tomber à ses pieds les quelques bûchettes de bois qu'elle avait récolté. Sans mot dire et aussi discrètement que possible - l’altercation des adultes aidant - elle s’empressa d'aller chercher son cheval  dans le but de fuir cette famille qui ne voulait plus d'elle et la voyait comme un monstre à présent.

L'adolescente erra pendant plusieurs jours et survécu comme elle le put jusqu'à ce jour où elle et Bayard finirent par se perdre en forêt.  Affamée et désespérée, elle ne dut son Salut qu'à la rencontre d'un ours dont elle crut de prime abord qu'il serait son bourreau. Ce dernier se trouvait être accompagné d'un homme un peu bourru qui se présenta à elle sous le prénom de "Brusque" et qui la rassura en lui annonçant qu'il avait perçu sa détresse et était venu jusqu'à elle pour lui proposer aide et protection.

Recueillie par Brusque, ce dernier la prit sous son aile et lui permit de se découvrir une nouvelle famille ainsi qu'une autre façon de vivre. Ce que son ancienne avait jugé être une malédiction, Brusque lui fit voir les choses sous un autre angle et lui appris qu'elle n'était pas le seule à avoir le don de développer des liens avec des animaux. Céleste découvrit ainsi la magie du Vif et le cadre du Lignage. Avide de pouvoir apprendre à maîtriser ses dons, elle s'adapta très vite à ce nouvel environnement qui lui était favorable et s'intégra positivement auprès des autres.

Son apprentissage au sein du Lignage dura une dizaine d'années au cours desquelles elle progressa rapidement et développa certaines compétences magiques plus que d'autres. Vivant au cœur de la nature, elle se découvrit une inclination particulière pour l'herboristerie et la confection de remèdes naturels. Une occupation autrement moins singulière et suspicieuse que la voltige avec son compagnon car elle avait également compris que sa nature devait rester secrète aux yeux du monde. Devenue adulte, Céleste occupe désormais sa vie entre le Lignage, la voltige, qu'elle pratique à l'abri des regards aussi souvent que possible, plusieurs fois par semaine et l'herboristerie, une activité qu'elle présente comme étant son activité principale et officielle. La voltige ne demeure plus qu'une passion, un loisir pour elle. Elle ne fait plus de représentations publiques, hormis pour les membres du Lignage. Cependant, elle n'exclut pas la possibilité de se reproduire un jour, si l'occasion se présente.Ayant l'habitude de voyager depuis toujours, elle aime pratiquer l'itinérance mais se restreint à une zone qui lui permet de souvent revenir auprès des membres du Lignage. Ainsi, ses voyages ne s'effectuent qu'au sein du duché de Cerf.


MAGIE

Mage ou non Mage : Pratique du Lignage
Quel rapport à la Magie ? : Pendant longtemps, Céleste a détesté la magie, ou plus particulièrement la sienne car elle était la cause du rejet de sa famille et donc de son chagrin. Cependant, grâce au Lignage, elle a appris à l'accepter et à voir cela comme un don exceptionnel.
Niveau de Magie : A l'appréciation du Ménestrel après étude de la fiche et discussion avec le joueur
Information(s) complémentaire(s) :  Elle est liée à un étalon de race Mérens, à la robe noire et nommé Bayard. Ensemble, ils pratiquent la voltige équestre.


OPINIONS

Le Roi et la famille Royale : Ce sont des gens importants et avec beaucoup de pouvoir mais Céleste n'est pas sûre qu'ils l'utilisent à bon escient. Aussi, elle ne leur voue pas forcément beaucoup de respect.
Votre Duc, votre Duché : Son opinion est sensiblement la même que pour la famille Royale.
Les Pies ? : Céleste s'efforce de rester neutre, comme on le lui a appris, même si leurs actes lui semblent être répréhensibles. Aussi, elle les évite autant que possible et peut-être les craint-elle un peu.
L'ouverture du Royaume aux étrangers ? : En tant qu'artiste itinérante, Céleste a souvent été elle-même une étrangère et a toujours apprécié être bien accueillie par ses hôtes. Pour elle, qui aime aussi aller vers l'autre, cette ouverture n'est pas une mauvaise chose. Après tout, rester renfermé sur son petit monde n'est jamais vraiment une bonne tactique, selon elle.


COMPETENCES

Lecture, écriture, calcul : Lecture (élémentaire), sait déchiffrer le nom des villes.
Capacités Intellectuelles :
Concentration (avancé - plus de dix ans) grâce à la pratique de la voltige qui en nécessite.
Géographie (intérmédiaire - plus dix ans), bonne connaissance des duchés de Cerf et de Béarns grâce aux tournée de sa troupe.
Musique / Chant (intérmédiaire - plus de dix ans) à force d'écouter le troubadour de sa troupe, Céleste connaît tout un tas de ballades et d'air de musique. Elle ne se produit pas en public et ne pousse la chansonnette que lorsqu'elle se trouve seule à chevaucher avec Bayard ou bien en présence d'un cercle très restreint de proches.
Danse (expert - plus de quinze ans), apprentissage  depuis son enfance, la jeune femme chorégraphie sur terre ses mouvements de voltige avant de les effectuer sur sa monture.
Herboristerie (intermédiaire - dix ans), apprentissage des propriétés et combinaisons des plantes médicinales durant sa formation au sein de Lignage.

En lien avec sa magie :
Sentir le vivant (avancé - plus de dix ans), Céleste à souvent vécu au contact de la nature tout comme elle apprécie celui avec autrui. Elle aime donc particulier entrer en contact avec la flore et en retire une certaine sérénité méditative.
Communiquer (avancé - plus de dix ans), cette compétence lui a tout de suite semblé inévitable et à beaucoup travailler pour l'acquérir notamment afin d'être parfaitement coordonnée avec son animal.
Repousser (intermédiaire - plus de dix ans), une compétence que Céleste met souvent en pratique pour se défaire d'individus un peu trop insistant
Attirer (intermédiaire), on lui a bien fait comprendre que cette compétences pouvait s'avérer dangereuse, d'autant plus pour une femme. Aussi, Céleste ne la pratique guère souvent, surtout pour éviter d'attirer l'attention sur elle.
Apaiser (avancé - plus de dix ans)
Irriter(élémentaire), Céleste ne se sert de cette compétence qu'en dernier recours et donc très rarement.

Aptitudes Physiques :
Agilité / Souplesse (expert- plus de vingt ans) grâce à la pratique de la voltige.
Dressage cheval (expert - plus de dix ans), cavalière de Bayard depuis 12 ans.
Équitation (expert - plus de dix ans) Céleste monte quotidiennement son cheval.
Vol (à la tire ou non) (élémentaire - moins d'un an), pour survivre après son exclusion, Céleste s'est adonné à quelques vols notamment dans les marchés ou les champs/vergers.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Mai - 13:12
Céleste
Itinérante du Lignage
Céleste
Messages : 12
Hola,
Juste un petit message pour avertir que je suis un peu débordée IRL mais que je n'oublie pas de faire ma fiche qui arrivera bientôt Wink
Merci de votre compréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Mai - 13:56
Aurore de Vincôte
"Héritière" d'Altier de Beaulieu
Aurore de Vincôte
Messages : 71
Localisation : Castelcerf
Bonjour et bienvenue Céleste,

Pas de soucis Wink
Merci d'avoir prévenu ! Et n'hésite pas en cas de questions à venir en mp Wink

_________________
Aurore parle en crimson.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mai - 13:31
Céleste
Itinérante du Lignage
Céleste
Messages : 12
Je vous soumets ma fiche qui est terminée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mai - 15:46
Le Ménestrel
Celui qui sait...
Le Ménestrel
Messages : 204
Si tout est fini, me voici donc pour corriger tout ça.
(je ne te dis pas bienvenue, car une fois n'est pas coutume, c'est Aurore qui se cache derrière le masque du Ménestrel)


La toute première chose, même si c'est loin d'être une question facile pour une saltimbanque... il faudrait indiquer un duché d'origine. Tu indiques qu'elle connait bien la géographie de Cerf et Béarns plus bas.
De faite, il est normal qu'elle n'ait pas d'opinion particulière sur son Duché et son Duc, car elle n'en a pas vraiment... Brusque est établi en Cerf il me semble et vu que cela fait 10 ans qu'elle l'a rencontré, est-ce que Cerf est un peu son Duché maintenant ? Ou reste-t-elle sans attaches de ce point de vue là ?

Par rapport à l'histoire
Je ne suis pas spécialiste en fracture ou en équitation, mais n'est-ce pas un peu rapide 1 année pour se remettre d'une blessure à la jambe et pratiquer suffisamment l'équitation avant de se lancer dans la voltige ?
Peut-être faut-il descendre l'âge de sa chute de 12 ans à 10 ou 11 ans ? 2-3 ans pour qu'elle soit capable de tenir un vrai spectacle devant un public, ça me semble plus raisonnable.


Pour ce qui est de la première vraie manifestation du Vif de Céleste, cela me convient. Sous le coup d'une émotion forte, il peut se manifester brusquement. D'autant que c'est une magie "primitive", "instinctive". A noter simplement que cela a véritablement épuisé la jeune fille car cela demande une grande dose d'énergie.
Pour information, tout le monde connait le Vif, de nom tout du moins. Et une grande majorité de gens en a peur bien qu'ils ignorent ce dont il s'agit réellement. On peut imaginer qu'il y a pu avoir quelques histoires similaires à la sienne au sein de sa famille de spectacle, d'autant qu'ils ont des animaux avec eux pour leurs numéros. Certains ont pu être écartés avant elle (qu'elle l'ait su ou pas) pour ne pas faire des vagues dès que le chef avait l'impression qu'ils étaient trop "proches" des bêtes. Pour la réputation du clan, c'est plus sur. L'idée est là !

On peut d'ailleurs estimer que sans s'en rendre vraiment compte Bayard et elle se sont liés quand elle a commencé à passer pas mal de temps en sa compagnie. D'où le fait qu'elle ait pressenti qu'il lui arrivait quelque chose même dans son sommeil. La phase de communication qu'ils pourront apprendre à établir ensemble sera faite quand elle rencontrera Brusque et que son apprentissage sur la magie du Vif commencera.

Par rapport à la voltige. La pratique-t-elle encore beaucoup ? Par plaisir ou dans des spectacles ? Du coup, quid de son métier d'herboriste ? Est-ce une couverture ? un vrai métier ?
Elle reste une itinéraire je suppose ?

Pour finir les Compétences
• Pratique-t-elle le chant et la musique ? A-t-elle continué durant sa formation avec Brusque ? Ou a-t-elle plutôt une bonne connaissance du répertoire que proposait le ménestrel de la troupe ?

• Sentir le vivant  : la magie du Vif est animale. Céleste peut se trouver apaisée et sereine au milieu de la nature mais sentir le vivant consiste à percevoir les espèces animales vivants autour d'elle. La faune est certes vivante mais elle ne rentre pas dans les compétences du Vif ^^
• Attirer : Attention ! Cet aspect est dangereux... Sur les hommes, cela en appelle à leurs plus bas instincts et Céleste a plus de chances de se faire violer en utilisant cela sur eux que d'y prendre du plaisir.
A savoir que les préceptes du Lignage conditionnent à un usage plus que limité de la magie du Vif, notamment pour se prémunir de tout problème avec des non-mages. La politique anti-vifière est très forte en Cerf et en Béarns. Se cacher et ne pas utiliser sa magie en public est primordial pour survivre.
Céleste a pu être amenée à en user sur des hommes mais c'est essentiellement en pleine nature qu'elle s'est entraînée durant son apprentissage (ou sur ses petits camarades :p). Au niveau que tu décris, elle est donc surtout capable de se fermer au Vif, sauf avec Bayard (avec qui le lien est indéfectible) et elle maîtrise normalement assez ses émotions pour réussir à user avec parcimonie de ses capacités en public.


Je te laisse répondre à ces quatre points avant de pouvoir te valider.
- duché d'origine
- âge de la chute
- métier actuel
- précisions sur les compétences

Pour une néophyte de l'univers, c'est une bonne fiche Smile Je suis sure que tu t'amuseras bien en rp parmi nous ensuite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Mai - 11:06
Aurore de Vincôte
"Héritière" d'Altier de Beaulieu
Aurore de Vincôte
Messages : 71
Localisation : Castelcerf
Ah !
Et je viens de réaliser une ultime chose Smile Une broutille néanmoins essentielle : il faut que tu signes le règlement avant qu'on puisse te valider Wink

_________________
Aurore parle en crimson.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Mai - 22:04
Céleste
Itinérante du Lignage
Céleste
Messages : 12
Merci pour ton retour, je m'occupe de ça dès que possible.. Mais rapidement tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Mai - 19:40
Céleste
Itinérante du Lignage
Céleste
Messages : 12
Bonsoir, la correction est faite :

• Par rapport à l'histoire = j'ai modifié l'âge de la blessure et l'ai baissé à 11 ans.
• Par rapport au duché d'origine = j'ai indiqué qu'il s'agissait de celui de Cerf car elle y est née et y a fait son apprentissage du Lignage.


Citation :
On peut d'ailleurs estimer que sans s'en rendre vraiment compte Bayard et elle se sont liés quand elle a commencé à passer pas mal de temps en sa compagnie. D'où le fait qu'elle ait pressenti qu'il lui arrivait quelque chose même dans son sommeil. La phase de communication qu'ils pourront apprendre à établir ensemble sera faite quand elle rencontrera Brusque et que son apprentissage sur la magie du Vif commencera.

-> Effectivement, et c'est implicite dans le texte. Tout du moins, ça l'était pour moi.

• Par rapport à la voltige ainsi que son activité = j'ai rajouté quelques précisions à la fin du dernier paragraphe de l'histoire.

• Pratique-t-elle le chant et la musique ? = j'ai également préciser la place de ces deux activités dans sa vie.

• Sentir le vivant   = j'ai retiré l'aspect ressentir la faune.

• Attirer = j'ai modifié son niveau ainsi que l'usage qu'elle pouvait en avoir.

J'espère n'avoir rien oublié Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Mai - 19:45
Aurore de Vincôte
"Héritière" d'Altier de Beaulieu
Aurore de Vincôte
Messages : 71
Localisation : Castelcerf
Super !
Je relis tout ça demain avec le compte du Ménestrel Wink

_________________
Aurore parle en crimson.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mai - 13:34
Le Ménestrel
Celui qui sait...
Le Ménestrel
Messages : 204
La faune ce sont les animaux Wink Donc ça c'est bon. C'est la flore, les plantes qu'elle n'est pas capable de ressentir. Bien que ça ne l'empêche pas de se sentir à sa place au milieu de la nature en général Wink

Cette petite précision de vocabulaire mis à part, c'est tout bon pour moi.



Te voilà VALIDÉE!


Pour te lancer à l'aventure, voici quelques adresses utiles : les journaux de bord sont ici, tu y trouveras les notes des héros déjà validés, leurs jeux en cours et terminés : surtout n'hésite pas à faire le tien !
Pour demander un jeu justement, c'est par ici que cela se passe, tu peux aussi solliciter les Dieux si tu désires jouer avec un PNJ.
Enfin, n'oublies pas de poster ton suivi joueur qui sera valable pour tous tes personnages, que nous sachions un peu qui se cache derrière l'écran et surtout pour prévenir de tes éventuelles absences.
Mais surtout le plus important: va vite rescenser ton avatar et ton prénom afin de rester à jamais unique !

Bon jeu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches :: Lignage-