Amande, originaire de Bauge (Terminée)

 :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 12 Juin - 22:06
Amande
avatar
Messages : 3
Amande
Source de l'image : Innocence by Agel Ganev

Age : 18 ans
Origine Duché de Bauge
État civil : Célibataire
Profession : Domestique de la famille Vinéor

Et Vous ?

Pseudo Joueur : Amande
Âge : 25 ans
Votre chemin jusqu'ici ?Grâce à la page facebook le septième duché
Autre : Contente de reprendre de RP !
DESCRIPTION PHYSIQUE
1m60 ● 47kg ● Menue ● Châtain clair ● Noisette

Amande arbore un teint pâle sur lequel se détachent à peine des sourcils clairs, et des lèvres finement rosées. Ses cheveux sont châtain clair et lisses, toujours attachés en un chignon ramené sous un fichu blanc couvrant sa tête. La jeune fille se trouve trop maigre, sa mère ne se privant pas de le lui faire remarquer en se lamentant qu'elle ne trouvera jamais de prétendant avec une taille aussi fine et une poitrine si menue. Elle a toujours envié sa sœur cadette pour sa belle crinière blonde, sa poitrine généreuse et ses hanches pleines. Quotidiennement, elle porte la tenue des domestiques : une chemise blanche avec des manches trois-quart, au-dessus de laquelle est enfilée une robe aux couleurs de la maison des Vinéors. Lorsqu'elle travaille dans les cuisines, elle ajoute un long tablier blanc par dessus pour ne pas risquer de se tâcher. Aux pieds, elle porte des sabots en bois grossiers, cachés sous sa longue jupe.

CARACTERE
Discrète  ● Curieuse  ● Responsable ● Travailleuse ● Superstitieuse

La jeune fille se montre très protectrice envers ses sœurs, qu'elle a élevé comme ses propres enfants. Débrouillarde, elle a rapidement fait face à des responsabilités de mère de famille, tout en accomplissant de menus travaux. Discrète et travailleuse, elle commence à se faire une place dans les cuisines, où elle apprécie les tâches qui lui sont confiées, l'atmosphère chaude et rassurante qui émane de ces lieux. Curieuse, il lui arrive de laisser traîner ses oreilles où elle n'aurait pas dû et ainsi se retrouver embarrassée de secrets qui n'étaient pas destinés à être siens. Parfois, les confidences viennent à elle sans effort. Son entourage la prenant généralement comme une être inoffensif, il n'est pas rare que certaines paroles soient prononcées sans aucune gêne devant elle, comme si elle n'était qu'un animal domestique incapable de répéter ce qu'elle avait entendu.  
Secrètement, elle jalouse sa sœur qui semble promise à un avenir radieux et surtout, commence à attirer l’œil des jeune hommes du village. Elle se prend parfois à rêver à une autre vie...


BIOGRAPHIE

Amande est née d'une union entre une domestique originaire de Labour et l'un des nombreux mercenaires sillonnant les Six-Duchés. Sans attache, le couple et l'enfant se déplaçaient au gré des contrats obtenus par le père de famille. Après deux années passées sur les routes, la naissance de leur deuxième fille, Iris, les obligea à se sédentariser. La mère ayant une cousine résidant à Bauge, Marjorie, ils allèrent la rejoindre à Pont de Négoce. Elle fut recommandée par sa cousine, lavandière au service de la famille des Vinéor, à l’intendant du domaine qui l'embaucha dans les cuisines. Son père quant à lui, continua à mener sa vie de mercenaire, ne rentrant que rarement et sur de courtes périodes.
Naquirent au cours des années deux autres filles et un garçon, qui malheureusement mourut en bas âge, emporté par la fièvre. Amande se retrouva alors l'aînée de quatre sœurs, dont elle s'occupa à plein temps, pendant que leur mère travaillait. Elle participait également aux multiples travaux des champs, aux vendanges et au gardiennage des animaux du domaine, tout en ayant à l’œil ses sœurs, qui la suivaient partout, tels des canetons derrière leur mère.

A l'âge de treize ans, ses sœurs étant en âge de se débrouiller seules, sa mère la fit entrer à ses côtés dans les cuisines. Sa sœur Iris la rejoignit rapidement dans le groupe des lavandières et domestiques préposés à l'habillement et au service personnel de la noblesse des lieux. Curieuse et apprenant vite, la jeune fille se vit rapidement confier des tâches de plus en plus complexes. Il lui arrivait également de temps à autre de remplacer sa sœur à son poste de domestique de chambre auprès de la famille Vinéor. Elle y apprit le service de chambre, la couture et à répondre efficacement aux demandes de la noblesse. Elle se trouvait désormais à un âge où elle aurait déjà dû être mariée, ou tout du moins fiancée à un prétendant. Cependant, sa mère portait tous les espoirs sur sa sœur cadette, dont elle ne cessait de répéter qu'elle avait pour elle le charme et la beauté. Ayant deux autres filles à marier, elle rechignait à chercher un fiancé pour son aînée, qui lui était bien utile en ramenant un deuxième salaire et en s'occupant de la maisonnée. La jeune femme n'en désespèrait pas pour autant. Elle nourrissait dans son cœur un espoir secret, celui que la prophétie de la prêtresse d'Eda se réalise.

Au détour d'une ruelle, elle fut violemment agrippée. Surprise dans un premier temps, elle  tenta aussitôt de se débattre pour extraire son bras de l'étau dans lequel il se retrouvait enserré. Son agresseur la plaqua face au mur d'une habitation adossée à la ruelle, mettant tout le poids de son corps contre le sien. Prise au piège, elle chercha à s'enfuir, mais la poigne était inflexible. Il lui était impossible de distinguer un visage. Une voix grave, avec des intonations doucereuses et une manière de parler qui trahissait une certaine éducation, s'éleva derrière elle. Celle-ci l’enjoignit à ne pas bouger et à l'écouter attentivement. L'inconnu lui signifia qu'il avait un travail à lui proposer.  Il lui avait exposé, en articulant bien chaque mot, comme s'il s'adressait à un enfant, en quoi celui-ci consisterait. Il lui faudrait observer attentivement la famille Vinéor, particulièrement Élégance, sans omettre de retenir les détails qui pouvaient paraître sans importance. Une fois par mois, quand la lune en serait à son premier croissant, elle se rendrait après son travail, dans la troisième rue à droite après l'entrée de la demeure des Vinéor. Là, elle rapporterait précisément ce qu'elle avait vu ou entendu à la personne qui l'y attendrait. Elle ne devrait poser aucune question, ni en parler à quiconque. Juste au moment où la jeune fille pensait que l'homme allait enfin la lâcher, car elle avait senti que son emprise se faisait moins forte au fur et à mesure de ses explications, il avait ajouté d'un ton qu'elle entendait encore dans ses cauchemars, que si elle s'avisait de désobéir, ses sœurs seraient les premières à en souffrir... Là dessus, il lui fourra dans les mains un petit paquet et tourna vivement les talons pour s'échapper de la ruelle. Sous le choc, Amande n'en inspecta pas immédiatement le contenu. Sa tête tournait et son cœur battait la chamade. Elle resta une éternité immobile, le regard dans le vague, à reprendre ses esprits. Elle fit quelques pas, puis se rappela que son agresseur lui avait laissé un souvenir. Trois tentatives lui furent nécessaires pour dénouer le mince fil blanc qui maintenait le paquetage, tellement ses mains tremblaient. En faisant glisser ce qui s'y trouvait, elle constata avec horreur qu'il s'agissait d'une mèche des magnifiques cheveux de sa sœur... Son sang ne fit qu'un tour, elle se précipita jusqu'à la maisonnée familiale. Avec soulagement, elle constata qu'Iris était indemne. En croisant son regard, elle se dit qu'il fallait à tout prix trouver un moyen d'approcher au plus près  Elégance Vinéor, sinon elle en subirait les conséquences terribles....  


MAGIE

Mage ou non Mage : No Mage
Quel rapport à la Magie ? : out comme de nombreuses personnes du peuple, la magie effraye Amande. Encore plus depuis que les récits de violences et d'attaques des Pie se répandent dans la population, les présentant tels des démons envoyés pour mettre à mal l'harmonie des Duchés.
Niveau de Magie :Aucun


OPINIONS

Le Roi et la famille Royale : paraissent très loin du quotidien d'Amande – Elle ne sait même pas à quoi ils ressemblent !
Votre Duc, votre Duché :elle a déjà aperçu le Duc une fois lors de l'une de ses très rares visites dans le domaine des Vinéor. Elle est très attachée à la famille Vinéar, bien plus qu'au Duc, qui se montre bonne envers ses domestiques.
Les Pies ? : de biens effrayants personnages, prenant vie dans les veillées au coin du feu et dans son imagination sous les traits de démons mi-hommes, mi-bêtes dévorant les humains.
L'ouverture du Royaume aux étrangers ? sans opinion, du moment que cela ne trouble pas son quotidien  


COMPETENCES

Toutes compétences :
Cuisine et pâtisserie : niveau avancé (six ans d'expérience)
Domestique de chambre : niveau intermédiaire (a remplacé sa sœur de nombreuses fois)
Travaux de couture : niveau intermédiaire
Travaux agricoles : niveau avancé
Élevage d'animaux : niveau avancé (dix ans d'expérience)
Herboriste : niveau débutante – connaît les propriétés de certaines plantes médicinales courantes Lecture: Ne sait pas lire
Écriture: Ne sait pas écrire
Calcul: Possède de bonnes notions de calcul mental, ce qui est indispensable dans la cuisine et la pâtisserie, également pour le service des nobles.  

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 9:17
Lune de Forge
Forgienne en pleine reconstruction
avatar
Messages : 164
Localisation : Castelcerf
Salut Amande Smile

J'ai réparé le bug de l'image. Tu avais oublié les guillemets " pour encadre le lien de ton image.
Pour ce qui est de ton pseudo, tu peux le modifier toute seule depuis ton profil Wink

Tu n'as pas renseigné la silhouette de ta demoiselle dans la partie description : menue, frêle, mince pourrait convenir d'après ce que tu as écrit en dessous ^^

_________________
Paroles en teal
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 9:42
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 124
Bonjour et bienvenue,

Je me suis occupée de changer ton nom et de remettre ton avatar à la bonne taille.

Par contre première petite correction : comme le dit Lune, tu peux indiquer ta silhouette qui semble, oui, 'menue' ou 'fluette'.

Mais c'est surtout dans l'histoire que cela coince : les glands n'apparaissent pas de nulle part ! Eda n'est pas une déesse intervenant dans la vie de ses fidèles. Pas de magie divine. Pour le rêve, on peut accepter cette idée si la prêtresse possède la Lecture de l'Eau en magie, dans ce cas ce n'est pas dans ses rêves qu'elle l'a vue (pas de prémonition dans l'Art) mais lors d'une vision : mais impossible d'avoir une vision pour une Liseuse d'Eau sans un récipient adapté. Elle ne peut pas réaliser comme ça, comme une révélation divine, qu'Amande est l'objet d'une prophétie... d'autant que la notion de prophétie n'existe pas dans l'Univers des Six-Duchés.

Je te laisse regarder cela et n'hésite pas à revenir vers nous en cas de besoin. J'ai hâte de te voir décrire la fin de ton histoire, ton entrée au service d'Elégance etc.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 18:12
Amande
avatar
Messages : 3
Bonjour,

Merci pour ces retours, je vais modifier ces éléments dans ma présentation et le passage avec la prêtresse d'Eda dans l'histoire !
Pour l'entrée au service d'Elegance, je pensais plutôt la faire en RP, après il faut que je vois avec lui s'il est d'accord, je n'ai pas encore eu de retour de sa part.

EDIT : j'ai fait la modification pour la silhouette et j'ai modifié la deuxième partie de mon histoire

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 9:56
Le Ménestrel
Celui qui sait...
avatar
Messages : 124
Bonjour,

Alors pour la fin c'est parfait mais quid de la "prophétie de la prêtresse d'Eda" ? Elle semble avoir disparu en cours de route. Cela ne me dérange pas outre mesure, attention à en retirer la mention dans ton histoire (dernière phrase de l'avant-dernier paragraphe).

Je suppose qu'elle va se débrouiller pour entrer au service d'Elégance ? Je pense que son agression peut avoir lieu peu avant que celui-ci n'annonce son départ pour Castelcerf. Une mention même générale et sibylline comme quoi elle parvient à se faire enrôler à son service peut être bien, ainsi que la manière dont elle appréhende, une fois arrivée, le dépaysement de la Cour. C'est beaucoup, beaucoup plus grand que ce qu'elle a toujours connu, après tout. Elle peut espérer ne plus être inquiétée ? Comment va-t-elle devoir rendre compte ? A qui ?

Allez courage c'est presque tout bon !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Six-Duchés :: Sous la Plume du Ménestrel :: Des Chroniques... Des Héros :: Fiches-